La police traque l’auteur d’un «post» de vente d’armes sur Facebook

Avec le soutien de
Ces armes illégales seraient vendues entre Rs 1 500 et Rs 2 500.

Ces armes illégales seraient vendues entre Rs 1 500 et Rs 2 500.

Une internaute a récemment posté des photos d’armes sur une page Facebook. Elle propose ces objets illégaux contre un paiement qui varie de Rs 1 500 à Rs 2 500. Depuis que la police a pris connaissance de ce «post», elle a initié une enquête. Son Information Technology Unit s’est lancée aux trousses de l’internaute et soupçonne avoir affaire à un faux profil. 

Les policiers attendent d’établir l’identité de cette personne et procèderont à son arrestation. Ils retracent le lien avec les acheteurs de ces armes et cherchent leur provenance. Elles sont interdites à Maurice. La Cert.MU a été sollicitée pour l’enquête. 

Sur son «post», l’internaute menace aussi le commissaire de police ainsi que deux policiers, dont un affecté à l’Anti Drug and Smuggling Unit. Si elle est reconnue coupable, elle sera passible de poursuites sous la Computer Misuse and Cybercrime Act et risque la prison. 

La police met en garde toute personne qui essaye de se procurer ces objets illégaux : elles seront aussi inquiétées. Nous avons vainement essayé d’avoir la version de l’internaute.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires