Pièce d’identité falsifiée: le fonctionnaire allègue avoir été forcé à faire des aveux

Avec le soutien de
La magistrate Darshana Gayan prononcera le jugement le 26 avril.

La magistrate Darshana Gayan prononcera le jugement le 26 avril.

C’est sous la contrainte que son client, Sawan Kumar Deerpaul, a fait des aveux. «La police a exercé une pression sur mon client, le convainquant d’avouer un crime qu’il n’a pas commis. En contre-partie, la police lui a dit qu’il sera libéré.» C’est ce qu’a déclaré, lors de sa plaidoirie en cour intermédiaire, mercredi 14 février, Me Anupam Kandhai.

Sawan Kumar Deerpaul, un officier du bureau de la National Identity Card (NIC) âgé de 41 ans, est accusé d’avoir falsifié une pièce d’identité. Il fait l’objet d’une accusation de «aiding and abetting the author of a crime». Après avoir avoué les faits à la police, il s’est rétracté en cour intermédiaire, plaidant non coupable. 

La poursuite récuse toutefois les allégations d’aveux contraints. Me Keshri Soochit, du bureau du Directeur des poursuites publiques, a souligné que l’enquête de la police a été faite en toute indépendance. La magistrate Darshana Gayan prononcera le jugement le 26 avril.

Retraits totalisant Rs 405 000

Cette affaire remonte à mars 2009. Il est reproché à Sawan Kumar Deerpaul d’avoir fabriqué une pièce d’identité, sous le nom de Kiranjay Bhurosee, afin de permettre à son présumé complice, Sajid Rymandee, d’en faire usage. Grâce à cette pièce d’identité, ce dernier aurait faire plusieurs retraits bancaires.

Qui plus est, Sajid Rymandee se serait fait passer pour un employé de banque. Soutirant à Devindranath Bhurosee une carte Maestro. Etant donné que ce dernier lui a également remis son pin code, Sajid Rymandee aurait effectué des retraits, totalisant Rs 405 000, à 13 reprises. Il aurait, en outre, utilisé la pièce d’identité de Kiranjay Bhurosee, pour l’acquisition d’un formulaire d’indemnisation. Le procès intenté à Sajid Rymandee a cependant été annulé car il est entre-temps décédé.

De son côté, placé en état d’arrestation, Sawan Kumar Deerpaul avait été suspendu de ses fonctions. Il a toutefois été provisoirement réintégré, en attendant la fin du procès.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires