Escroquerie alléguée: la police n’a pas assez de preuves contre Husein Abdool Rahim

Avec le soutien de
Husein Abdool Rahim avait été arrêté hier, mercredi 14 février. Il avait toutefois été autorisé à rentrer chez lui.

Husein Abdool Rahim avait été arrêté hier, mercredi 14 février. Il avait toutefois été autorisé à rentrer chez lui.

Il devait être traduit devant la cour de Pamplemousses ce jeudi 15 février. Sauf que Husein Abdool Rahim, arrêté hier par la police de Trou-aux-Biches dans le cadre de l’enquête sur une escroquerie alléguée de Rs 150 000, ne s’est jamais pointé au tribunal…

Du côté de la cour de Pamplemousses, on indique que la comparution de l’homme notoirement connu des Mauriciens depuis le Yerrigadoogate n’est pas à l’agenda. Alors qu’au niveau de la police, on fait comprendre ne pas avoir suffisamment de preuves pour déposer une accusation provisoire contre Husein Abdool Rahim.

C’est après qu’une ressortissante française âgé de 49 ans a porté plainte contre lui qu’il a été arrêté hier. Elle l’accuse de s’être fait passer pour le beau-frère du propriétaire d’un bungalow et de l’avoir escroquée de Rs 150 000.

Toutefois, Husein Abdool Rahim soutient qu’il est détenteur d’un permis pour opérer comme agent immobilier et que dans ce cas précis, il était en contact avec le propriétaire de la maison. Insistant que tout a été fait dans la transparence. Après son interrogatoire hier, il a été autorisé à rentrer chez lui.

Son homme de loi, Me Sharma Bandhu, confirme qu’en l’absence de suffisamment d’éléments, Husein Abdool Rahim ne sera pas traduit devant la justice. Il maintient que son client n’a commis aucune offense.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires