Metro Express: les opposants à la destruction de la promenade Roland Armand au PMO cet après-midi

Avec le soutien de
Des opposants à l’abattage des arbres se sont réunis à la promenade Roland Armand hier soir.

Des opposants à l’abattage des arbres se sont réunis à la promenade Roland Armand hier soir.

Un dénouement heureux se profile-t-il à l’horizon ? Le Kolektif Sov Promnad Roland Armand é Jardin Bijoux l’espère en tout cas. Les membres auront une réunion avec le comité regroupant tous les stakeholders du projet Metro Express à 14 heures, ce jeudi 15 février, au bureau du Premier ministre (PMO).

Un développement qui intervient après la rencontre, à la promenade Roland Armand, à laquelle le collectif avait convié ses membres et le public, mardi 13 février. Des personnalités avaient également fait le déplacement, dont l’ancien président de la République, Cassam Uteem, Tania Diolle ou encore Jack Bizlall du Muvman Premye Me. Sauf que la police est intervenue pour mettre fin à ce rassemblement.

Et hier, mercredi 14 février, alors que les travaux ont démarré à Beau-Bassin–Rose-Hill, des opposants à l’abattage des arbres de la promenade Roland Armand se sont regroupés sur place dans la soirée. Ils ont disposé des feuilles et des fleurs sur et autour des arbres, ainsi que des bâtons d’encens. Un regroupement pacifique qui a tout de même mobilisé la police. Rappelons, par ailleurs, que la pétition mise en ligne le 27 décembre 2017 par la plateforme 270 lavwa, pour contester l’abattage des arbres de la promenade Roland Armand, a jusqu’ici recueilli près de 5 000 signatures.

Ces initiatives pousseront-elles les autorités à revoir leur position ? Non, à en croire Dev Beekharry, de Metro Express Ltd. «Il n’y a pas d’alternatives pour la promenade Roland Armand», souligne-t-il. Il précise d’ailleurs que cette question ne se pose plus car le contrat pour le projet a déjà été alloué au constructeur indien Larsen & Toubro.

Selon lui, les experts qui se sont penchés sur le projet ont proposé le tracé ainsi. «Cela reste le tracé initial, celui de l’ancienne voie ferrée.» Il se dit néanmoins disposé à écouter les voix contraires et estime que le dialogue est toujours le bienvenu afin de faire taire les rumeurs.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires