Sacré Rahim !

Avec le soutien de

Il nous étonnera toujours, le Rahim. Le jour de son arrestation pour une énième escroquerie, il réussit à détourner l’attention sur l’express avec une bande-son «choc» qu’il a remise au CCID aujourd’hui.

Selon Husein Abdool Rahim, la voix féminine sur cette bande-son est celle d’Audrey Harelle, une chef d’édition de l’express qui lui a promis de faire rayer ses dettes contre des compléments d’information sur le Yerrigadoogate. Quand il a refusé, la journaliste l’a soi-disant traité de «mytho qui n’a aucune crédibilité» et qu’il allait connaître «le même sort que Soodhun.»

Devant la gravité de cette information relayée par les radios, l’express s’est procuré la  bande-son en question, et résultat : fou rire généralisé au sein de la rédaction ! Ecoutez :

La première bande-son que Husein Abdool Rahim a remise au CCID. Une soi-disant première conversation avec une chef d'édition à l'express.



La deuxième bande-son où Husein Abdool Rahim demande à une femme de le traiter de «mytho».

Non seulement ce n’est pas la voix d’Audrey Harelle et que celle-ci ne lui a jamais parlé au téléphone, Husein Abdool Rahim demande à celle qui se fait passer pour la journaliste de le traiter de «mytho». C’est dire l’idée qu’il se fait de lui-même.... Sacré Rahim !

La réponse de l’express

Voici la réponse du bureau du Directeur des publications de La Sentinelle aux journalistes qui ont bien voulu solliciter une réponse (pendant que d’autres ont choisi de ne pas le faire) :
«Cette bande sonore est absurde et ridicule. Ce n’est pas la voix d’Audrey Harelle dont le nom a été cité par Husein Abdool Rahim. Audrey Harelle n’a JAMAIS parlé à Husein Abdool Rahim au téléphone. C’est une mise en scène ridicule et mal traficotée, d’un «self-confessed swindler» désespéré, qui a été dénoncé dans une énième affaire d’escroquerie. Y accorder une quelconque importance est une perte de temps.»

Pourquoi Rahim s’attaque (encore) à l’express

En septembre dernier, menacé par ses anciens complices du Yerrigadoogate, Husein Abdool Rahim vient se réfugier à l’express avec une documentation exhaustive sur ses paris sur Bet365, ses voyages entrepris avec des hommes d’affaires, et une lettre occulte que lui a fournie, Ravi Yerrigadoo. Ce dernier avoue avoir rédigé cette lettre et démissionne de son poste d’Attorney General. Mais deux semaines plus tard, Rahim retourne sa veste, accuse l’express de l’avoir séquestré et tente vainement de blanchir Ravi Yerrigadoo. Mais il n’arrive pas à donner un autre sens aux documents et autres preuves. C’est d’ailleurs pour cette raison que la police n’arrive pas à inculper les trois journalistes ayant travaillé sur l’affaire même si elle débarque chez eux à 5 heures du matin ! C’est aussi pour cette raison que Ravi Yerrigadoo n’a pas été reconduit à son poste malgré ses larmes en direct. Cette vidéo, extraite du dernier épisode de Menteur Menteur vous explique tout.

Lundi dernier, l’express publie un article après la déposition d’une femme accusant Husein Abdool Rahim de lui avoir escroqué Rs 150 000 sur l’achat d’une maison à Trou-aux-Biches. Celui qui est déjà en liberté conditionnelle pour escroquerie accuse donc aujourd’hui l’express de monter une cabale contre lui. Notre motivation selon la bande-son traficotée : il n’a pas voulu nous fournir d’autres preuves. Il a tout de même été arrêté aujourd’hui pour cette affaire d’escroquerie ! Sacré Rahim !

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires