Fermeture du collège Victoria: Rs 6000 de dépenses par élève à cause d’un transfert forcé, dit Obeegadoo

Avec le soutien de
Steven Obeegadoo, le président de la commission éducation du MMM, fustige «l’incompétence du ministère de l’Education» dans le dossier du collège Victoria.

Steven Obeegadoo, le président de la commission éducation du MMM, fustige «l’incompétence du ministère de l’Education» sur le dossier collège Victoria.

Le Mouvement militant mauricien (MMM), par le biais de sa commission éducation, s’élève contre les dépenses occasionnées pour les élèves du collège Victoria après que celui-ci a fermé ses portes. Steven Obeegadoo, le président de la commission éducation, fait état de «Rs 6000 de dépenses par élève à cause d’un transfert forcé». 

La commission éducation du MMM, la Parents-Teachers’ Association du collège Victoria et le manager de cet établissement, Samuel Yeung, ont animé une conférence de presse conjointe, ce mercredi 14 février, à Rose-Hill, pour dénoncer «l’injustice» faite aux enfants et aux parents par la «fermeture subite» de l’institution rosehillienne.

Intervention souhaitée du PM

«Ils ont acheté des manuels et l’uniforme, et un mois après on leur dit qu’ils doivent changer d’école. Il faut racheter les uniformes et manuels, ce qui entraîne des frais», souligne Steven Obeegadoo. Le militant demande l’intervention du Premier ministre pour  leur rembourser ces dépenses imprévues. 

Il fait aussi valoir que «parfois il y a des soucis avec les combinaisons de matières dans d’autres collèges». C’est ce qui lui fait dire que le transfert des élèves «est très grave». Il reconnaît cependant que pour les membres du personnel, «il n’y a pas de problème car tout le personnel jouit de la sécurité d’emploi».

«Incompétence du ministère»

Steven Obeegadoo a aussi fustigé «l’incompétence du ministère de l’Education». Pour lui, si le collège Victoria ne pouvait pas accueillir les élèves, il aurait dû ne pas ouvrir ses portes en début d’année alors que là, il a eu l’approbation du ministère. En sus de cela, le nombre d’élèves enregistrés n’est pas au-dessous du nombre requis, fait remarquer le président de la commission éducation du MMM. «Si cela avait été le QEC ou le RCC ou le RCPL, tou ti pou korek.»

A Samuel Yeung de faire ressortir que le collège Victoria a obtenu le renouvellement de sa licence, le 4 décembre dernier, après avoir assuré que l’infrastructure est en bonne et due forme. Le Mauritius Examinations Syndicate avait même dirigé des élèves vers le collège Victoria, dit-il.

Toutefois, poursuit Samuel Yeung, le 23 décembre, le collège a reçu une lettre demandant à la direction d'effectuer des réparations d’urgence  au 30 janvier. «Mais surprise, on nous a demandé de fermer.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires