Affaire David Gaiqui: des témoins interrogés par la Human Rights Commission

Avec le soutien de
Me Marie Lourdes Lam Hung à sa sortie des locaux de la CID de Curepipe, ce lundi 12 février.

Me Marie Lourdes Lam Hung à sa sortie des locaux de la CID de Curepipe, ce lundi 12 février. 

Huit témoins ont été entendus par la Human Rights commission jusqu’ici dans le cadre de l’enquête dans l’affaire David Gaiqui. L’instance s’est rendue dans les locaux de la Central Investigation Division (CID) de Curepipe, ce lundi 12 février. 

«Nous avons effectué une visite des lieux afin de prendre connaissance de l'endroit où l’incident s’est déroulé. Nous avons encore des témoins à interroger cette semaine et la semaine prochaine», a fait ressortir Me Marie Lourdes Lam Hung, de la commission, à sa sortie de la CID de Curepipe.

Prochaine étape : la soumission du rapport. «Nous devons entendre tous les témoins avant de soumettre notre rapport. D’après la Police Complaints Act nous avons trois options. Nous pouvons envoyer nos recommandations à la Discipline Force Service Commission (DSFC), au bureau du Directeur des poursuites publiques ou à l’Attorney General.»

David Gaiqui avait été enchaîné nu à une chaise au poste de police de Curepipe, le 26 janvier. Une photo prise par son avocat d’alors Me Anoup Goodary a créé une vive polémique. Trois limiers de la CID de Curepipe ont été transférés dans le sillage de cette affaire alors que la charge de vol retenue contre David Gaiqui a été rayée en cour. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires