Ramgoolam: «C’est la première fois que Maha Shivaratree est politisée»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam a participé, samedi 10 février, aux célébrations de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation, à Grand-Bassin.

Navin Ramgoolam a participé, samedi 10 février, aux célébrations de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation, à Grand-Bassin.

Navin Ramgoolam n’en démord pas. C’est bien «la première fois, insiste le leader du PTr, que Maha Shivaratree est ainsi politisée». Invité d’honneur des célébrations organisées par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF), il s’est adressé à l’assistance hier, samedi 10 février, à Grand-Bassin.

L’ex-Premier ministre est notamment revenu sur l’incident ayant entaché le début du pèlerinage, vendredi 9 février. Ce jour-là, des policiers ont tenté de démolir les chapiteaux érigés par la Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association, dont le président est Anil Bachoo. Expliquant en avoir reçu l’ordre «d’en haut». Et plus précisément de la Task Force ministérielle mise sur pied dans le cadre de la fête Maha Shivaratree.

Après la démolition d’un chapiteau et des accrochages verbaux entre la police et des membres de la Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association, dont Navin Unoop est le trésorier, la situation est finalement rentrée dans l’ordre. Il a fallu pour cela l’intervention de Vidianand Lutchmeeparsad, secrétaire de la Task Force.  

N’empêche, dans les deux camps, on s’accuse de politiser Maha Shivaratree et Grand-Bassin. Pravind Jugnauth, le Premier ministre, estimant d’ailleurs que «certains pensent que Grand-Bassin leur est acquis». Le chef du gouvernement a, par ailleurs, souligné le fait que les règlements de la Task Force doivent être respectés.

Outre cet épisode, Navin Ramgoolam est également revenu sur le fait que le Premier ministre a décliné l’invitation de la MSDTF. Choisissant plutôt de se rendre aux célébrations de la Hindu House. De rappeler que lorsqu’il était Premier ministre, membres du gouvernement et de l’opposition se côtoyaient à l’occasion des célébrations religieuses. Tout cela, dit le leader du PTr, montre que «zot pé kréé divizion».

De son côté, le président de la MSDTF, Rajenrah Ramdhean, n’a également pas manqué d’évoquer l’incident impliquant Anil Bachoo. Soulignant que «celui qui met des obstacles est un démon. Tant de personnes ont installé des tentes et se sont mises au service des pèlerins. Mais il y a des gens qui cassent les tentes».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires