Gorges de la Rivière-Noire: les policiers sont entrés en contact avec la Lituanienne égarée

Avec le soutien de
C’est le vendredi 9 février qu’Asta Murauskaite s’est égarée aux Gorges de la Rivière-Noire.

C’est le vendredi 9 février qu’Asta Murauskaite s’est égarée aux Gorges de la Rivière-Noire.

Les recherches ont repris tôt ce dimanche 11 février. L’hélicoptère de la police a même été sollicité. Les membres du Groupe d’intervention de la police mauricienne (GIPM) passent actuellement au peigne fin les Gorges de la Rivière-Noire afin de retrouver la Lituanienne Asta Murauskaite. La jeune femme de 31 ans s’y est égarée vendredi 9 février.

Selon des recoupements, Asta Murauskaite est toujours en vie. Les policiers ont, en effet, pu lui parler sur son téléphone cellulaire à deux reprises. Une première fois vendredi et ensuite, le lendemain. Toutefois, ils ne parviennent toujours pas à la localiser.

C’est vers 16 heures, vendredi, qu’Asta Murauskaite a quitté Sasha Resort, à Mahébourg, où elle réside. Elle est montée à bord d’une voiture pour se rendre aux Gorges en vue d’y effectuer une randonnée. Vers 18 heures, elle aurait contacté l’hôtel pour dire qu’elle était en danger. L’établissement a immédiatement alerté le poste de police de Rivière-Noire. 

Les membres du GIPM, sous la supervision du Sub Inspector Lalljee, ont aussi été sollicités. Ils ont mené une battue, vendredi, mais celle-ci n’a rien donné. Le mauvais temps a rendu leur tâche difficile. 

Les recherches ont repris, hier, samedi 10 février, avec du renfort. Trois équipes du GIPM étaient sur place, accompagnées de la dog section de la police, de la Special Mobile Force ainsi que des officiers de la police du tourisme et du poste de Rivière-Noire. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires