Faux permis de conduire: la police démantèle un réseau opérant dans le Nord

Avec le soutien de
Plusieurs faux permis de conduire ont été saisis aux domiciles des suspects.

Plusieurs faux permis de conduire ont été saisis aux domiciles des suspects.

Ils étaient sous surveillance policière depuis la fin du mois de janvier. Ces individus, soupçonnés de faire partie d’un réseau de faux permis de conduire pour divers types de véhicules, avaient été dénoncés par des habitants des villages du Nord. En cette fin de semaine, la police a procédé à huit arrestations, dont celle du présumé cerveau. 

L’opération est menée par des éléments de la Criminal Investigation Division de la Metropolitan Police de la division Nord. Des faux permis de conduire ainsi que divers matériels utilisés pour la fabrication de ces documents ont également été saisis. Ce qui laisse penser que c’est le début du démantèlement de ce réseau opérant dans la région Nord du pays.

Jeudi 8 février. Mis en présence de certaines informations, les hommes du surintendant de police Shyam Bansoodep et son adjoint, l’assistant surintendant de police Kailash Dussoye, montent une première opération dans la matinée. Ils effectuent une descente dans le complexe de la NHDC de Mapou, avec le concours des officiers de la Divisional Crime Intelligence Unit et ceux de l’Anti-Robbery Squad de la Special Supporting Unit.

Sooben Marday Chelemben, un jardinier âgé de 41 ans, et Kovilen Chelemben, un laboureur de 19 ans, sont appréhendés. Des faux permis de conduire sont saisis à leurs domiciles. Le même jour, Payendee Curpen, un habitant de L’Amaury âgé de 55 ans, ainsi que Govinden Runghen, un laboureur de 53 ans, et Sanjay Rampertab, un entrepreneur de 39 ans, tous deux domiciliés à Poudre-d’Or-Hamlet, sont arrêtés.

Ce vendredi 9 février, les limiers procèdent à trois autres arrestations. Celles de Kamalen Govinden, un habitant de Poudre-d’Or-Hamlet de 23 ans et de Sitanand Buldavoo, un habitant de Cottage lui aussi âgé de 23 ans. 

Autre arrestation, celle de Poorun Doogachun, un habitant de l’Espérance-Trébuchet. Ce propriétaire de minibus âgé de 43 ans est d’ailleurs soupçonné d’être le cerveau de ce réseau. Les enquêteurs ont, en effet, saisi à son domicile des faux permis de conduire, une imprimante, un ordinateur portable, une guillotine, des photos et des permis de conduire temporaires (learner). Dans un premier temps, son épouse a été interpellée, avant d’être autorisée à rentrer.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires