Il réclame le transfert d’un policier: Sudesh Rughoobur se justifie

Avec le soutien de
Le député du n°6, Sudesh Rughoobur, insiste qu’il «ne donne jamais de directives à qui que ce soit».

Le député du n°6, Sudesh Rughoobur, insiste qu’il «ne donne jamais de directives à qui que ce soit».

Tenterait-il de s’ingérer dans le fonctionnement de la police ? Dans une lettre adressée au commissaire de police, Mario Nobin, le 30 janvier, le député de la circonscription n°6, Grand-Baie–Poudre-d’Or, Sudesh Rughoobur, a réclamé le transfert d’un sergent affecté au poste de police de Goodlands. Affirmant que ce dernier s’est montré «disrecpectful» et «undisciplined» envers un élu de l’Assemblée nationale.

Interrogé, Sudesh Rughoobur, après nous avoir raconté l’incident tel qu’il l’a écrit dans la lettre, soutient qu’il a fait une requête au commissaire de police pour ouvrir une enquête sur cette affaire. Si celui-ci estime que le sergent a fauté, qu’il prenne des sanctions contre lui et s’il considère qu’il n’y a aucun reproche contre lui, qu’il jette la lettre dans la poubelle, avance le député du MSM.

«Je ne donne jamais de directives à qui que ce soit. C’est simplement une enquête que je demande au commissaire de police d’ouvrir. Si un sergent de police me traite de cette manière, c’est à mes 40 000 mandants qu’il a montré un manque de respect», ajoute Sudesh Rughoobur.

Pour sa part, l’inspecteur Boojhawon, de la Police Solidarity Union, dit suivre cette affaire de près.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires