Mahébourg: une régate «kanot rafia» pour dimanche ça vous dit ?

Avec le soutien de
Quand ils seront mis à l’eau, c’est plus qu’évident que le spectacle sera au rendez-vous et beau à voir.

Avec le canot rafia  mis à l’eau, le spectacle sera au rendez-vous et coloré.  

L’initiative est attribuée à Jean François Marday et Shoueb Mamoojee, deux Mahébourgeois qui disent vouloir transmettre cette distraction des «gran dimounn» aux jeunes d’aujourd’hui. Qui plus est, le fait de pouvoir attirer au dehors les enfants habituellement rivés devant leur écran de télévision un dimanche les enchante.

Ce sera une régate pas comme les autres, et le parcours ne durera que sur une cinquantaine de mètres. Par ailleurs, les embarcations seront de taille plus petite, et elles seront fabriquées en raphia.

Quand les embarcations seront mises à l’eau, c’est plus qu’évident que le spectacle sera au rendez-vous et beau à voir.

Au début de l’année, ces deux amis décident de lancer ce projet, sans s’attendre à l’intérêt grandissant du public. Ils ont, depuis, attiré de nombreux bénévoles et sponsors.

«Le kanot raphia était le jouet préféré des enfants de cette région côtière durant les années 80 et l’événement intéressait petits et grands. On est sûrs de pouvoir réunir une vingtaine de participants», nous fait part Shoueb Mamoojee. Le village de Mahébourg aurait connu «ses meilleurs barreurs de pirog regat grâce aux kanot raphia», ajoute-t-il.

Les éventuels participants à la régate ne savaient construire les canots miniatures, ce qui fait que des cours sur l’art d’en fabriquer sont dispensés aux intéressés. Les participants doivent construire leurs propres canots selon les critères de participation et apprendront par la suite comment les diriger. La construction peut prendre «une semaine au grand maximum», nous dit Jean François Marday.

Les kanots raphia se déplacent poussés par le vent dans leurs voiles et, comme toute barque, sont dirigés à l’aide d’un gouvernail à l’arrière. La direction doit être définie avant le départ et «s’il y a une bonne brise», la vitesse peut atteindre les 40 km/h.

Jean François Marday et Shoueb Mamoojee souhaitent reproduire pareille activité dans d’autres endroits du pays et estiment que cela peut aussi déboucher sur une activité touristique propre à Maurice.

La compétition est ouverte à tous et le rendez-vous à Pointe-des-Régates est fixé au dimanche 11 février, à 13 heures.

C’est quoi le «kanot rafia»

La barque mesure 24 pouces de long et 10-12 pouces de large. Le mât est haut de 24 pouces et les vergues font 34 pouces. Les canots doivent impérativement être construits avec du rafia, matière connue pour sa légèreté et sa flottabilité. Les voiles qui étaient auparavant constituées de sacs en plastique sont maintenant taillées dans un tissu spécialement conçu pour les parachutes. C’est le même matériau qu’on utilise sur les pirogues des régates. Seul le gouvernail est en métal.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires