Affaire Gaiqui: l’inspecteur Boojhawon porte plainte contre Me Dulloo au Bar Council

Avec le soutien de
L’inspecteur affirme que l’homme de loi a enfreint le code d’éthique en divulguant des informations confidentielles entre un avocat et son client.

L’inspecteur affirme que l’homme de loi a enfreint le code d’éthique en divulguant des informations confidentielles entre un avocat et son client.

Les commentaires «unwarranted, gratuitous, unreasonable and nasty» de Me Neelkanth Dulloo à son encontre, dans l’affaire Gaiqui, l’ont «profondément choqué et humilié». Raison pour laquelle l’inspecteur Jaylall Boojhawon a porté plainte contre lui auprès du Bar Council. Il a adressé à l’Ordre des avocats une correspondance en ce sens, le mardi 6 février.

L’inspecteur Jaylall Boojhawon y explique que le lundi 29 janvier, suivant la présentation de la motion de remise en liberté de David Gaiqui en cour de district de Curepipe, Me Neelkanth Dulloo a fait des commentaires inappropriés contre lui. Pour l’inspecteur, il a clairement enfreint le code d’éthique en divulguant des informations confidentielles entre un avocat et son client. 

En effet, l’inspecteur Boojhawon avait sollicité les services de l’homme de loi en 2012 pour contester l’article 17 de la Police Act de 1974, empêchant les policiers de se syndiquer. Et aussi, lorsqu’il avait été interrogé par le Central Criminal Investigation Department à la suite de sa participation à la marche pacifique organisée après le décès du constable Gabriel Darga.

L’inspecteur Jaylall Boojhawon souhaite que le Bar Council intervienne rapidement. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires