Boxe thaï: la start-up Smart Citizen lance un «crowd funding» pour aider Ranini Cundasawmy

Avec le soutien de
La championne du monde de boxe thaïe, Ranini Cundasawmy, estime que certaines lois découragent les athlètes.

La championne du monde de boxe thaïe, Ranini Cundasawmy, estime que certaines lois découragent les athlètes.

Planche de salut pour l’actuelle championne du monde de boxe thaï, Ranini Cundasawmy, ainsi que pour Facson Perrine, Stephano Batour et Patrick Cundasawmy. La start-up Smart Citizen lance un «crowd funding» pour leur venir en aide. Le public est invité à faire un versement bancaire pour qu’ils puissent participer à la 15e édition du Championnat du monde de muay thaï qui se tient du 11 au 19 mars à Bangkok en Thaïlande.

Les sportifs ont buté contre un refus des autorités mauriciennes après leur demande de subvention en vue de ce championnat de la World Muaythai Federation. Le ministre des Sports, Stephan Toussaint, a déclaré que la «Sports Act en vigueur» ne permet pas de subventionner les athlètes qui évoluent dans le domaine de la boxe thaïe, ou muay thaï.

Pourquoi refuser la subvention

L’association dont ces sportifs font partie, l’Undisputed Alliance, tombe sous l’égide de la World Muaythai Federation, qui ne fait pas partie du Comité olympique international. C’est pour cette raison que les autorités ont refusé leur demande de subvention.

Ranini Cundasawmy est parmi ceux qui avaient fait la demande aux autorités. Elle se dit révoltée que les lois actuelles découragent les athlètes à poursuivre leur chemin dans cette discipline. De confier que d’après la Sports Act en vigueur à Maurice, pour qu’une fédération soit reconnue par le ministère, elle doit être affiliée à une fédération internationale qui tombe sous l’égide du Comité olympique international ou de l’association Sport Accord.

Ranini Cundasawmy, dépitée

«Nous avons proposé au ministère de créer quelque chose pour les athlètes qui ne boxent pas sous la bannière d’une fédération spécifique et ceux ayant fait leurs preuves pour le pays au niveau mondial afin qu’ils reçoivent les mêmes traitements que ceux dont les fédérations sont reconnues. Malheureusement le ministre nous a dit qu’il ne pouvait rien faire à cause de la Sports Act en vigueur», lance Ranini Cundasawmy, dépitée.

Enter Smart Citizen

Smart Citizen a décidé d’intervenir. Elle demande le soutien des Mauriciens pour contribuer aux frais de billets d’avion, d’hébergement, d’enregistrement et d’affiliation internationale entre autres. Le coût total pour Ranini Cundasawmy, Facson Perrine, Stephano Batour et Patrick Cundasawmy s’élève à Rs 223 412.

Zen Ways Ltd (Smart Citizen) est une start-up sociale incorporée en 2016. Smart Citizen est une plateforme collaborative qui met en relation les citoyens, les entrepreneurs et les services municipaux / conseils de district.

L’invitation de Smart Citizen pour aider Ranini Cundasawmy et d’autres sportifs by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires