Lauréats: leur recette pour la réussite!

Avec le soutien de
(Dans l’ordre de g. à dr.) Brandon Tan Chin Hian du James Burty David SSS, Warren Lam Thuon Mine du MGI, Ryan Basava Reddi du collège John Kennedy et Luciano Azor du Triolet SSS.

(Dans l’ordre de g. à dr.) Brandon Tan Chin Hian du James Burty David SSS, Warren Lam Thuon Mine du MGI, Ryan Basava Reddi du collège John Kennedy et Luciano Azor du Triolet SSS.

Ils se sont démarqués et font la fierté de leur collège. Luciano Azor, de Triolet SSS,  Warren Lam Thuon Mine du MGI, Brandon Tan Chin Hian, du James Burty David SSS et Ryan Basava Reddi, du collège John Kennedy évoquent leur parcours.

Luciano Azor, l’exemple de la persévérance 

Il n’a pas abandonné, même si ces trois dernières, il n’a pas pu se positionner comme lauréat. Mais cette fois c’est la bonne : Luciano Azor fait l’honneur de son collège, le Triolet SSS grâce à son «dur labeur». Venant d’un milieu modeste, il explique que «mo mama pann gayn lavi fasil». Et c’est sa persévérance qui l’a mené là où il est. Maintenant ? Des études de droit, fort probablement. Car le lauréat est passionné par la loi. Quand il voit des injustices, il «sent un sentiment de révolte à l’intérieur. Mo ena enn burning desire pour vinn avocat pour faire de la société mauricienne, une société plus juste».   

Warren Lam Thuon Mine : «Cela commence dès la Form 1» 

Pour ce lauréat du MGI, ce résultat est le fruit d’un dur labeur commencé dès qu’il a intégré le collège. Cependant, il n’y a pas que les études, dira-t-il. «Couma mo papa dir, 10 % travayn 90 % relax. Moi mo dir pa fer sa !» 

Brandon Tan Chin Hian : «Li pa bon rest apran»

A la proclamation des résultats, ce qui lui a fait chaud au cœur, c’est de voir le sourire sur le visage de tout le monde. «C’est une joie inexplicable.»  Désormais, il compte mettre le cap sur les Etats-Unis pour être physicien.

Tout cela a été possible parce qu’il a mené une vie équilibrée. Car «li pa bon rest apran… Monn zouer foot, monn fer activite». Un conseil ? «Croir en zot. Entour zot de bann dimounn de confians e de bann prof ki pou aid zot.» 

Ryan Basava Reddi : «Leçon extra importan»

Pour Ryan Basava Reddi, lauréat du collège John Kennedy, ce résultat est le fruit «denn hard work de deux ans. Depi Form 1 parski base bizin mari bon». Il faut, dit-il, être motivé pour être lauréat. Et lui, c’était quoi sa motivation ? «Ma motivation, c’était de voir mes parents et mon école fiers de moi.»

Le lauréat explique aussi que «lecon extra important. Lekol monn fer zefor mai pou kav vinn lauréat, monn fer plis zefor dan lecon». Pour lui, donc il faut «focus plutôt lor letid au lieu des activités extracurriculaires, même si c’est important aussi. Il faut trouver le juste équilibre».

Publicité
Publicité

Légère baisse du taux de réussite au Higher School Certificate pour la cuvée 2017. Il est de 74,37 % contre 75,46 % l’an précédent. Les filles ont fait une meilleure performance que les garçons avec un pourcentage de réussite de 77,91 % (78,91 % en 2016) contre 69,53 % (70,83 % en 2016) pour les garçons. Parmi les collèges qui se sont illustrés outre les établissements traditionnels, l’on compte James Burty David SSS, le collège d’Etat de Triolet, Lady Sushil Ramgoolam SSS ou encore le John Kennedy College. 

Revivez les temps forts de cette journée, avec les réactions des lauréats et des recteurs, la listes des lauréats et des classés ou encore l’ambiance dans les collèges… 
 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires