Farook Mowlabacus: «Le système de distribution d’eau n’est pas adéquat»

Avec le soutien de
Farook Mowlabacus, hydrologue et ancien cadre de la Water Resources Unit.

Farook Mowlabacus, hydrologue et ancien cadre de la Water Resources Unit.

Le spécialiste affirme que ce n’est pas un manque d’eau qui est responsable de la pénurie dans certaines régions. Il montre du doigt la dimension des tuyaux, faisant valoir qu’entre 40 et 50 % du volume d’eau se perd dans les réseaux.

À chaque grosse pluie, c’est l’inondation. Qu’est-ce qui se passe ?
Ce ne sont pas nécessairement les grosses pluies qui provoquent les inondations. Ce sont l’irresponsabilité des membres du public et le mauvais «design» de certaines infrastructures faites par les autorités. Il y a aussi le mauvais entretien des canaux d’évacuation sans compter des personnes qui construisent leur maison plus bas que le niveau de la route sans même songer à hausser le niveau de soubassement de leur maison.

Cela ne vous fait-il pas mal de voir tant d’eau partir en mer alors qu’il y avait une quasi-sécheresse en décembre ?
L’eau de pluie doit toujours aller en mer. L’on ne peut rien faire contre cela. Faut-il construire des barrages ? Quand nous construisons un réservoir, c’est pour satisfaire une demande en eau. Ce n’est pas pour la capter uniquement. Quand nous avons eu suffisamment d’eau pour satisfaire la demande dans différents secteurs, elle doit retourner en mer. C’est un cycle de la nature.

Mais d’ici la fin de l’année, il n’y aura plus d’eau dans les réservoirs…
Il y avait un schéma directeur datant de 89-91 établi par la Water Resources Unit (WRU) pour la construction de cinq barrages afin de satisfaire la population jusqu’en 2040. Parmi ces cinq barrages, deux ont été construits : celui de Midlands et le Bagatelle Dam, aménagé avec beaucoup d’années de retard malheureusement. Il nous reste donc trois autres projets, mais avant de les réaliser, il faut réactualiser ce plan pour connaître le besoin en eau. 

Donc, le gouvernement doit l’appliquer ?
Après 25 ans, les données ont changé. La WRU a déjà fait des études pour construire un réservoir à Rivière-des-Anguilles en vue d’approvisionner le Sud, qui n’était pas dans le programme initial.

Parmi les trois autres réservoirs, l’un devait se faire à Calebasses pour desservir le Nord, un autre à Mont-Vallon, à Rivière-Noire, et finalement à la Rivière-La-Chaux, mais ce projet a été remplacé par le barrage de Rivière-des-Anguilles.

Le plan pour le réservoir de Mont-Vallon par exemple a été conçu à un moment où il y avait plus de champs de canne dans l’Ouest. Désormais, il y a de nombreux hôtels et villas, d’où la nécessité de faire une étude sur notre demande en eau avant de construire les nouveaux barrages.

Comment se fait-il que d’ici la fin de l’année, il y aura une pénurie d’eau ?
Si nous continuons à avoir de la pluie jusqu’en mars, il y aura suffisamment d’eau jusqu’à une certaine période. Et quand on parle de pénurie d’eau, il faut préciser dans quelle région. Bien souvent l’eau est disponible, mais il y a un problème de distribution.

Dans le Nord par exemple, on ne devrait pas avoir de pénurie d’eau. Le Midlands Dam a été construit afin de satisfaire à 100 % la demande pour l’usage domestique dans cette région. Toutefois, il est difficile de satisfaire l’agriculture dans le Nord.

Quid de Port-Louis et des autres régions ?
Il y a le Bagatelle Dam, malheureusement la station de traitement n’est pas prête. L’eau purifiée par cette station alimentera une partie des Plaines-Wilhems et du district de Rivière-Noire. Ces régions ne pourront pas être desservies avec beaucoup de satisfaction.

Pour Port-Louis, l’eau en provenance du Bagatelle Dam est déversée dans la Grande-Rivière-Nord-Ouest qui est captée par la station de traitement de Pailles qui est fonctionnelle. Le réservoir est déjà là, mais le calendrier pour qu’il soit opérationnel à 100 % n’a pas été respecté. Même le barrage a été construit avec des années de retard. Quand le Bagatelle Dam arrivera à approvisionner une partie des Plaines-Wilhems, le Mare-aux-Vacoas sera soulagé. Son stock d’eau pourra être détourné vers d’autres régions.

Faut-il d’autres réservoirs ?
Le barrage de Rivière-des-Anguilles approvisionnera le Sud. Il ne reste que l’Est. C’est pour cette raison que je pense qu’il faudra revoir le plan directeur. Si c’est nécessaire, il faudra dévier l’eau de certains réservoirs.

Est-ce que ce sera suffisant ?
Regardez le cas du Midlands Dam par exemple, il a été construit pour qu’il n’y ait pas de pénurie dans le Nord. Or, même s’il est opérationnel, le problème d’eau demeure entier à Péreybère ou à Baie-du-Tombeau.

Ce n’est pas un manque d’eau qui en est responsable. Le système de distribution n’est pas adéquat. On fait des barrages et des réservoirs qui sont remplis, mais la dimension de tuyaux n’a pratiquement pas changé. S’il n’y a pas de bons tuyaux, comment prendre l’eau pour l’apporter chez les abonnés ?

La perte dans le système de distribution est conséquente. L’on estime entre 40 et 50 % le volume d’eau qui se perd dans les réseaux. Si on arrive à arrêter cette perte, il y aura plus d’eau à distribuer et il ne sera pas nécessaire de faire de nouveaux réservoirs. La Central Water Authority a débuté un plan pour remplacer les tuyaux, mais il faut un très gros budget pour le faire. Cela dit, je pense qu’avec le temps cela viendra.

Quelle autre option pour stocker l’eau ?
Bien sûr, il y a les réserves souterraines qui sont remplies à 100 %. Il faudra peut-être revoir les water rights. Certaines grandes propriétés ont le droit d’utiliser l’eau des rivières pour le besoin agricole. Cependant, la canne à sucre a cédé la place aux villas et aux hôtels. Désormais les grandes propriétés consomment moins d’eau pour l’irrigation. Il faut une étude pour déterminer quelle quantité d’eau venant de ces rivières on pourra utiliser pour l’usage domestique.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires