Ivan Collendavelloo: «L'État sera sans pitié si les fonctionnaires agissent contre les droits des citoyens»

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo était au Morne ce jeudi 1er février pour la commémoration des 183 ans de l’abolition de l’esclavage.

Ivan Collendavelloo était au Morne ce jeudi 1er février pour la commémoration des 183 ans de l’abolition de l’esclavage.

«Personne ne pourra piétiner les droits fondamentaux des citoyens. Quel que soit le secteur de services, si des enquêtes démontrent que des employés de l'État ont agi contre les droits fondamentaux des citoyens, le gouvernement sera sans pitié.» C’est là le message du Premier ministre (PM) Pravind Jugnauth, dont a fait état son adjoint Ivan Collendavelloo ce matin, jeudi 1er février, lors de la commémoration officielle des 183 ans d’abolition de l’esclavage au Morne.

Salaire minimal

Ivan Collendavelloo a affirmé que «labolisyon ti enn bout papyé» jusqu'à ce que le gouvernement introduise le salaire minimal en janvier dernier. «C'est ça la véritable fin de l'esclavage. Car, en faisant travailler des gens avec un salaire de misère, c'est équivalent à leur faire bosser sans rémunération», a-t-il déclaré.

Musée de l'esclavage

Le Premier ministre adjoint a également abordé la création du musée de l'esclavage dans le vieux bâtiment de l'Hôpital militaire à Port-Louis. «Le PM a donné l'assurance qu'il suivra le projet de près. Ce musée est appelé à devenir un centre de référence à l'avenir», a déclaré Ivan Collendavelloo.

Il a également annoncé que des panneaux solaires gratuits seront installés dans le district de Rivière-Noire afin que ceux au bas de l’échelle n’aient plus à payer pour l'électricité.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires