Fonction publique: plus de 3 700 postes à pourvoir

Avec le soutien de
Depuis juillet dernier, 420 médecins, entre autres, ont été recruté au sein de la Fonction publique.

Depuis juillet dernier, 420 médecins, entre autres, ont été recruté au sein de la Fonction publique.

Les Supervising Officers des différents ministères ou départements d’État sont sommés actuellement de faire diligence afin de soumettre leurs recommandations en vue de remplir les postes vacants au sein de la Fonction publique. La raison : seulement 48 % de ces 7 250 postes à pourvoir ont été remplis à cinq mois de la fin de l’année financière 2017-2018.

Les chiffres officiels disponibles au sein de la Fonction publique indiquent que durant les six derniers mois de 2017, environ 3 840 fonctionnaires ont été recrutés. Il reste donc quelque 3 770 postes à pourvoir au sein de l’État durant cette année financière.

Parmi, on compte des Quantity Surveyors-Senior Quantity Surveyors, Fisheries Officers, Library Attendants, Clerical Officers, Technicians, Investigators, Manager à l’Agricultural Research and Extension Services, Internal Auditors, Programme Managers, Assistant Inspector of Works, etc... Un grand nombre de recrutements est intervenu dans les secteurs de la santé, de l’éducation et au sein de la force policière.

Des Public Health and Food Safety Inspectors, Occupational Health Physicians et Hospital Administrators ont été recrutés dans le secteur de la santé, de même que 420 médecins. Des enseignants du secondaire ont, pour leur part, intégré des établissements scolaires.

Dans une lettre-circulaire émise lundi, le Secretary for Public Service, Soopramanien Krishna Pather, souligne que des fonds appropriés ont été votés dans le Budget 2017-2018, afin de remplir un certain nombre de postes vacants. Le ministère de la Fonction publique, souligne-t-il, a pris la responsabilité d’assurer un suivi du programme de recrutement. Cela, afin de soumettre régulièrement un rapport au gouvernement et au comité ministériel qui a été mis sur pied en vue d’assurer le suivi sur la mise en œuvre des mesures budgétaires.

Plan de recrutement

 Il prévient que si les Supervising Officers des ministères et autres départements du secteur public ne font pas leurs recommandations aux différentes commissions chargées de recruter de nouveaux fonctionnaires, il sera difficile de remplir tous les postes vacants. Cela à cinq mois de l’échéance de l’année financière.

«Supervising Officers are, therefore, urged to expediate matters regarding reporting of the funded vacancies to the Service Commissions and initiating timely action for recruitment under delegated powers», insiste-t-il. Une copie de cette lettre-circulaire a été adressée au secrétaire au Cabinet, Nayen Koomar Ballah.

Interrogé par l’express, hier, à propos de cette missive, Soopramanien Krishna Pather a déclaré que c’est un «gentle reminder» aux Supervising Officers pour qu’ils fassent leurs recommandations au plus vite. Car, au cas contraire, «we may run short of time». «L’objectif est de doter les différents ministères de la main d’œuvre appropriée, pour qu’ils réalisent leurs objectifs. Pour ce faire, il faut donc un plan de recrutement. C’est sur quoi nous sommes en train d’insister», a déclaré le Secretary for Public Service.

Le haut fonctionnaire devait aussi déclarer qu’il ne constate pas actuellement un manque de travailleurs dans des catégories particulières. Cependant, il nous revient que ce sont dans le secteur des infrastructures publiques et du transport intérieur qu’on ressent actuellement un manque de spécialistes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires