Foudre: attention danger!

Avec le soutien de
Sok Appadu explique que les tempêtes électriques deviendront plus récurrentes.

Sok Appadu explique que les tempêtes électriques deviendront plus récurrentes.

Le pays a récemment connu une grosse tempête électrique. Et deux jeunes ont été foudroyés. Sok Appadu, ancien directeur de la station météorologique de Vacoas, parle de la foudre et de ses dangers.
Signe de la colère des dieux dans l’antiquité, les hommes ont toujours craint la foudre. Pour preuve, ils étaient nombreux à être dans leurs petits souliers la semain e dernière quand le tonnerre grondait et les éclairs zébraient le ciel. 


Cette peur est tout à fait justifiée, selon Sok Appadu. «Nous avons raison d’avoir peur de la foudre. C’est notre instinct de survie qui nous avertit qu’il y a un péril. La foudre est dangereuse car elle peut être fatale. Elle est plus fréquente en Afrique, notamment au Zimbabwe, au Malawi où plusieurs personnes sont régulièrement foudroyées. Ces pays sont plus vul- nérables car leur relief comprend des plaines et de ce fait, l’être humain qui s’y trouve devient le point le plus haut. La foudre est toujours attirée par ce qui est le plus haut», explique Sok Appadu. 


Les événements que nous avons vécus la semaine dernière ne sont pas les premiers du genre. «Je me souviens du 31 décembre 1998 où nous avons pensé qu’il n’était pas nécessaire de tirer des feux d’artifices car le ciel nous en gratifiait. La tempête électrique que nous avons essuyée ce jourlà était beaucoup plus forte que celle de la semaine dernière. Elle avait duré pratiquement toute la nuit», raconte notre intervenant. 
L’ancien directeur de la station de météorologie de Vacoas reconnait que les Mauriciens ne sont pas forcément au courant des précautions à prendre durant les tempêtes électriques. «Quand ces phénomènes ne sont pas réguliers, on a tendance à oublier les précautions à prendre et c’est pour cela qu’il serait bon que dans le futur, la station météorologique puisse prévenir le public de la formation de tempêtes électriques deux à trois heures avant leur survenue et également rappeler régulièrement les différentes précau- tions à prendre sur toutes les radios de l’île.» 


Selon lui, les tempêtes électriques sont appelées à devenir récurrentes. «En raison des perturbations climatiques, il faut s’attendre à ce que nous soyons plus régulièrement confrontés à ce genre de phénomène, surtout en été», soutient-il, avant d’ajouter que «à cause du danger que cela représente, il serait bien que les centres de refuge soient ouverts pour que les gens dont les maisons sont vulnérables puissent y être accueillis parce qu’il ne s’agit pas seulement de foudre. Elle s’accompagne également de pluie». 
Sok Appadu tient également à préciser que ce sont les météorologues qui détiennent l’exper- tise pour faire des prévisions atmosphériques et qu’il est dangereux d’écouter des profanes.

Et à Maurice… 


A Maurice, les décès liés à la foudre ne sont pas nombreux. Toutefois, on se souvient de la foudre qui s’abattit en février 2011 tuant le jeune Vicky Sunassee le lundi 21 février. Quelques jours plus tard, soit le samedi 26 février, la foudre est tombée sur la toiture de l’église Notre-Dame du Rosaire à Quatre-Bornes, abîmant au pas sage le clocher. S’il n’y a eu aucun blessé, - la fourniture d’électricité et les commu nications téléphoniques à partir - de téléphones fixes, ont été interrompues. 

 Comment se forme la foudre ?


«Le soleil réchauffe la terre. L’air humide est projeté dans l’atmosphère. De vapeur d’eau, l’air devient nuage. Ce sont les cumulonimbus, les plus gros nuages où l’énergie est condensée, qui sont responsables de la foudre. L’éclair, c’est l’électricité dans l’atmosphère. C’est donc le premier phénomène que l’on voit tandis que le tonnerre est le son qui vient après. Les secondes qui séparent l’éclair du tonnerre indiquent la proximité ou l’éloignement de la foudre. Plus les secondes sont longues entre les deux, plus la foudre est éloignée. À chaque fois que vous voyez des éclairs et que vous entendez le tonnerre, cela ne signifie pas que la foudre est tombée sur la terre.La plupart du temps, c'est dans l’atmosphère. La foudre tombe sur terre quand le nuage est proche de la terre et que l’énergie électrique est canalisée par la terre». La foudre peut être entendue dans un rayon de 40 kms. «Les tempêtes électriques durent entre six et 10 heures. Des brises de mer peuvent également occasionner des orages mais dans ce cas-là, ils ont plutôt lieu l’après-midi et leur durée est d'une à deux heures», souligne Sok Appadu. 

 Les précautions à prendre 


«Il faut débrancher tous les appareils électriques. La foudre peut les endommager», explique Sok Appadu. Ce dernier insiste également sur le fait qu’il faut éviter de sortir. «Il faut absolument éviter de sortir. Vous risquez de devenir le point le plus haut et être foudroyé», souligne-t-il. Sok Appadu conseille l’installation d’un paratonnerre sur la maison. «On voit de plus en plus de bâtiments de plusieurs étages. Par précaution, il vaudrait mieux y installer un paratonnerre, surtout sur des bâtiments de plus de quatre étages. Le paratonnerre conduit le courant électrique émis par la foudre jusqu’à la terre et protège votre habitat». 
 

Où ne surtout pas être ? 


«Vous devez éviter d’être le point le plus haut sur un terrain vague ou en mer», explique Sok Appadu. Ne vous abritez pas sous un arbre car il peut être foudroyé. Plus un arbre est haut, plus vous devez vous en éloigner. Si vous n’avez nulle part où vous abriter, faites-vous le plus petit possible en vous recro- quevillant sur vous-même et non en vous allongeant.”
 

Quand les tempêtes électriques sont plus fréquentes à Maurice 


Ce phénomène est plus régulier en été, soit de décembre à avril. À de rares occasions, les tempêtes électriques peuvent se produire en mai et juin. 


 Les effets de la foudre sur l’être humain 


La foudre est rarement fatale mais elle peut avoir des effets irréversibles sur l’être humain. Ses effets physiologiques vont d’un simple éblouissement aux chocs nerveux, de la cé- cité à la paralysie, de la surdité au coma. Au cas où la foudre qui traverse l’organisme n’est pas mortelle, elle provoque de graves brûlures.

L’humidité des vêtements et la peau ionisée sont des conducteurs privilégiés pour la décharge périphé- rique. Lors du foudroiement, les vêtements éclatent et les chaussures sont arrachées. Si la personne porte des objets métalliques, ces derniers chauffent à une température de fusion et peuvent être la cause de brûlures plus importantes. Le courant électrique brule également les cheveux et les poils. «Si la foudre tombe sur une maison, elle peut l’endommager en la lézardant et si elle est en bois ou en chaume, la brûler», explique Sok Appad

Réponses aux questions récurrentes

Puis-je me servir d’un parapluie en cas de foudre ? 


Les parapluies avec des embouts en métal sont déconseillés car ils sont des conducteurs électriques. Si l’embout est en plastique, il n’attirera pas la foudre. 

Puis-je me doucher pendant la foudre ? 


Il est déconseillé de le faire, surtout si votre douche est électrique. Et l’eau est un conducteur d’électricité. Il faut à tout prix éviter les activités liées à l’eau durant une tempête électrique. 
 

Les antennes de télévisions attirent-elles la foudre ?


 Les antennes fonctionnent avec des particules électriques dans l’atmosphère. Elles sont donc propices à l’absorption des éclairs et très dangereuses. Il ne faut surtout pas toucher aux antennes durant la foudre. 

Suis-je protégé en voiture ? 


Les véhicules ont généralement une carrosserie en métal, qui agit comme un conducteur d’électricité. Lorsque la foudre frappe le véhicule, il agit comme une cage de Faraday, soit une enveloppe protectrice, qui laisse indemnes les passagers. 


La foudre peut-elle frapper plusieurs personnes en même temps ?


 Oui. Cela s'appelle l’effet d’éclair latéral. En février 2011, la foudre a frappé sept joueurs de football colombiens durant un match. Afin d’éviter cette situation, il faut laisser un écart d’environ trois mètres entre les personnes qui se trouvent en plein air lors d’une tempête électrique.

La foudre en chiffre


 Le site planetoscope.com a recensé des chiffres par rapport à la foudre. 
 32 000 000 est le nombre d’éclairs qui touchent le sol chaque année dans le monde. 
 

Un sur un million est la probabilité d’être frappé par la foudre. n 100 millions de volts est la puissance d’un éclair. Il est un million de fois plus puissant que le courant électrique. 


7,74 secondes est la durée la plus longue d’un éclair. Il a été enregistré par l’Organisation météorologique mondiale en France en 2012.


 La foudre dans le monde


 Les régions les plus proches de l’équateur sont les plus frappées par la foudre. La République démocratique du Congo, la République centrafricaine, le Brésil, la Colombie et le Cameroun sont les pays les plus foudroyés. Chaque année, la foudre tuerait 58 personnes. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires