Affaire Gaiqui: le Bar Council veut des «mesures rapides et concrètes» du CP Mario Nobin

Avec le soutien de
Me Anoup Goodary a sollicité l’intervention du Bar Council dans une lettre, hier.

Me Anoup Goodary a sollicité l’intervention du Bar Council dans une lettre, hier.

L’appel de Me Anoup Goodary, dans l’affaire Gaiqui, n’est pas resté lettre morte. L’homme de loi avait sollicité l’intervention du Bar Council, hier, 29 janvier. Et dans un communiqué, ce mardi 30 janvier, l’Ordre des avocats demande au commissaire de police, Mario Nobin, de prendre des «actions fortes et concrètes» contre des «rogue police officers» qui s’engageraient dans des actes de violence contre des suspects ou d’intimidation envers des hommes de loi.

Le Bar Council se dit concerné par le fait que selon la police, le strip search est chose commune. Et qu’au lieu d’enquêter en priorité sur «le traitement inhumain et dégradant» qu’aurait subi un suspect, les limiers choisissent plutôt d’interpeller Me Anoup Goodary dans une affaire de violation de l’ICT Act. Ce qui, ajoute l’Ordre des avocats, pourrait être interprété comme «une tentative d’intimidation» envers l’homme de loi dans l’exercice de ses fonctions.

Dans la foulée, le Bar Council veut également savoir de Mario Nobin dans quelles circonstances la police a enregistré une déposition de David Gaiqui contre Me Anoup Goodary, alors que ce dernier attendait que les enquêteurs l’emmènent en cour.

L’Ordre des avocats indique qu’il sollicitera les «relevant autorities» afin de s’assurer que l’enquête soit menée «in a transparent, fair and independent manner».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires