Pluies torrentielles: des habitants des faubourgs de la capitale réclament des allocations

Avec le soutien de
Les sinistrés ont manifesté leur colère devant le poste de police d’Abercrombie et de Terre-Rouge, ce mardi 30 janvier, car ils n’ont pas encore reçu leurs allocations.

Les sinistrés ont manifesté leur colère devant le poste de police d’Abercrombie et de Terre-Rouge, ce mardi 30 janvier, car ils n’ont pas encore reçu leurs allocations.

Une centaine de familles n’auraient pas encore reçu leurs allocations à la suite des fortes averses qui se sont abattues sur le pays le jeudi 25 janvier. Elles avancent avoir également été affectées par la pluie qui a déferlé sur le pays les vendredi 26 et samedi 27 janvier.

Ainsi, plusieurs habitants de Batterie-Cassée et de Résidence La Cure se sont réunis devant le poste de police d’Abercrombie ce mardi 30 janvier pour réclamer leur dus. Ils veulent Rs 525 par personne pour trois jours d’intempéries.

Toutefois, ils ne savent pas si leurs demandes seront prises en considération. La raison : les policiers du poste d’Abercrombie n’auraient pas visité leurs maisons afin de faire un constat et les inscrire sur la liste des personnes éligibles aux allocations versées aux victimes de fortes averses. Face à cette situation, Marie-Claire Monty est venue à leur rencontre afin de trouver une situation à leur problème.

Par ailleurs, des sinistrés se sont également massés devant le poste de police de Terre-Rouge ce mardi pour les mêmes raisons. Des habitants de Terre-Rouge, Baie-du-Tombeau et Pamplemousses sont concernés.

Toutefois, au poste de police de Terre-Rouge, l’on soutient qu’aucun Memo leur a été transmis pour visiter les maisons de ceux affectés par les fortes averses.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires