Suspect nu et enchaîné: «Nous demandons à Mario Nobin de prendre ses responsabilités»

Avec le soutien de
Me Yousouf Mohammed dit apporter tout son soutien à l’avocat Anoop Goodary.

Me Yousouf Mohammed dit apporter tout son soutien à l’avocat Anoop Goodary.

Scandaleux et inhumain. C’est ainsi que Me Yousuf Mohamed qualifie le traitement accordé au suspect David Gaiqui au poste de police de Curepipe le vendredi 26 janvier. Lors d’une conférence de presse tenue à son bureau à la Sterling House à Port-Louis, ce lundi 29 janvier, l’avocat a dénoncé les méthodes employées par la police dans cette affaire.

Me Yousuf Mohamed demande au Commissaire de police, Mario Nobin de prendre ses responsabilités. «Tout comme la population, nous sommes scandalisés par ce qui s’est passé. Nous, les avocats, nous dénonçons souvent les méthodes illégales employées par la police. Mais au final, on se retrouve sur le banc des accusés», déplore ce dernier qui précise que Me Anoop Goodary bénéficie du soutien de ses amis avocats.

«Nous le soutenons tous. Nous ne faisons pas de la politique. Car tous les avocats qui sont là ont des affinités avec différents partis politiques. Si jamais il y a des poursuites contre Goodary, nous allons le défendre. Mais bien évidemment avec ce qui s’est passé, il ne peut plus représenter le suspect Gaiqui», fait ressortir Me Mohamed.

Il a aussi vivement critiqué le Commissaire des prisons, Vinod Appadoo. «Nou pou met enn motion pou contempt of court. Kouma Commissaire prizon kapav dir ki la police éna drwa met enn prizonié touni . Li bizin reget so pozision et li pa gagn drwa inzere li dan sa zafer-la.»

Stratégie scandaleuse

Également présent à cette conférence de presse, Me Shakeel Mohamed a lui avancé que Me Anoop Goodary n’a nullement enfreint le code d’éthique lorsqu’il a pris son client en photo. «Il avait un devoir moral envers son client. Il a pris la photo avec la permission de son client», fait-il valoir. Et de poursuivre : «Nous avons parlé avec l’ACP Reekoye ce matin. Il nous a dit qu’en vertu de la section 46 de l’ICt Act, la police aura besoin d’Anoup Goodary. Mais ce ne sera pas dans l’immédiat. On veut que le bon sens prime dans cette affaire. La stratégie adoptée par la force de l’ordre est scandaleuse. Nous condamnons les propos de Bhoojawon qui a dit que le fait de dénuder un prisonnier est tout à fait normal.»

Allant plus loin dans ses déclarations, Me Shakeel Mohamed a soutenu que la police peut dénuder un client avant que celui-ci ne soit mis en cellule et ce, pour des raisons bien précises. Il ajoute que les avocats ont le droit d’enregistrer la déclaration de leur client dans un poste de police. Surtout, dit-il, lorsqu’il y a des activités suspectes, illégales ou inhumaines.

Me Yousuf Azaree, Me Irvin Collendavelloo, Mes Steven Sauhoboa et Anoup Goodary étaient également présents à cette conférence de presse.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires