Grosses averses: plusieurs enfants des sinistrés ne peuvent se rendre à l’école

Avec le soutien de
La région de Baie-du-Tombeau a été très affectée par les grosses averses de ces derniers jours.

La région de Baie-du-Tombeau a été très affectée par les grosses averses de ces derniers jours. 

Les averses de jeudi ont fait plusieurs sans-abri dans le pays. À l’instar de 16 familles, dont une vingtaine d’enfants, qui sont contraintes de rester au centre social de St-Malo, à Baie-du-Tombeau. Maison, denrées alimentaires… Elles ont presque tout perdu. Pire : les enfants ne peuvent se rendre en classe, n’ayant plus de sacs, de livres, de vêtements et de chaussures. Désespérés, ces sinistrés demandent l’aide du gouvernement.

«Une trentaine de personnes ont élu domicile au centre depuis jeudi», avance Douglas Baya, porte-parole du groupe. «Après que l’alerte de pluies torrentielles a été levée, nous sommes retournés chez nous. Mais le constat a été affligeant. Il ne reste rien.» Le petit groupe vit grâce aux dons généreusement offerts par de bons Samaritains, dit Douglas Baya. «Ils apportent surtout à manger pour nous et pour les enfants.»

Par ailleurs, plusieurs adultes ne savent pas comment se rendre au travail dans ces conditions. «Plusieurs parents ne pourront pas travailler normalement aujourd’hui.» Il lance un appel au ministre du Travail, Soodesh Callichurn, et au gouvernement. «Il y aura davantage de chômeurs car certains employeurs ne vont pas comprendre la détresse dans laquelle nous vivons.»

«Nous ne leur demandons pas de nous assister financièrement», insiste Douglas Baya. «Mais nous avons besoin d’aide pour trouver un toit décent. Nous sommes prêts à payer un loyer jusqu’à Rs 4 000 pour avoir un appartement de la NHDC.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires