La myopie chez les enfants: le soleil, facteur clé contre la myopie

Avec le soutien de
De nos jours, les enfants sont de plus en plus confinés à l’intérieur de leur maison à jouer sur leurs tablettes ou leurs téléphones mobiles.

De nos jours, les enfants sont de plus en plus confinés à l’intérieur de leur maison à jouer sur leurs tablettes ou leurs téléphones mobiles.

Fini les journées au soleil, ou les enfants jouaient pieds nus dans le jardin. De nos jours, ils sont le plus souvent confinés à l’intérieur de leur maison à jouer sur leurs tablettes ou leurs téléphones mobiles. Un train de vie qui, selon Karim Jaufeerally, l’assistant secrétaire de l’association des opticiens de Maurice, influe directement sur la myopie chez les enfants. 

 « Il faut que les enfants aient la possibilité de jouer plus à la lumière du soleil. Cela a un effet protecteur contre l’évolution de la myopie», indique le spécialiste. Pour cela, pas besoin de rester au soleil toute la journée. Karim Jaufeerally préconise une heure ou deux par jour pour une bonne santé visuelle. 

Par ailleurs, l’opticien est contre l’utilisation étendue des tablettes à l’école car les écrans électroniques, soutient-il, aident à la détérioration des yeux. Ainsi, les petits caractères forcent l’enfant à lire de beaucoup plus près, ce qui impose une gymnastique fatigante pour les yeux. 

 Selon Karim Jaufeerally, il faudrait aussi que les parents emmènent leurs enfants à rendre visite à un opticien et cela avant même que le petit ne commence l’école primaire. «En tout cas, sur les 30 dernières années, nous pouvons faire le constat que la myopie touche beaucoup plus de jeunes à Maurice, et au fil des années cela risque de s’aggraver si l’on n’y fait pas attention.»

Selon les opticiens, auparavant, ce n’était que vers l’âge de 12 à 13 ans que l’on détectait la myopie chez l’enfant. Aujourd’hui, des enfants sont déclarés myope dès l’âge de sept à huit ans. 

Un phénomène de rajeunissement qui s’explique de plusieurs façons. «Il y a deux facteurs qui doivent être pris en considération. Le premier est l’aspect héréditaire. Si les parents souffrent déjà de myopie, il y a une grande probabilité que leurs enfants les suivent. Et puis, il y a l’aspect environnemental, dont l’utilisation excessive des écrans électroniques», soutient Robert Garrioch, optométriste. Il souligne également que les parents prennent conscience plus tôt des besoins de leurs enfants, ce qui contribue à une détection de la myopie chez l’enfant dès son plus jeune âge. 

À savoir que globalement les Asiatiques ont une prédisposition plus importante à la myopie, dont  les chiffres tournent autour de 50% alors que pour l’Afrique, le taux se situe autour de 12-14%. Les pays asiatiques sont également plus exposés à la technologie moderne.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires