Impliquée dans un meurtre à 16 ans: elle raconte sa reconstruction

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Trois ans après, la jeune femme se dit soulagée après avoir été blanchie.

(Photo d’illustration) Trois ans après, la jeune femme se dit soulagée après avoir été blanchie.

Adolescence meurtrie. Elle n’avait que 16 ans et avait été impliquée dans le meurtre d’un vieil homme à Mahébourg. Trois ans après ce drame, la jeune femme se dit soulagée après avoir été blanchie. Elle était poursuivie sous une charge provisoire d’assassinat. Son ancien compagnon est, lui, toujours en détention. Il attend son jugement.

Cette histoire fait désormais partie du passé et la jeune femme de 19 ans a entamé un nouveau chapitre de sa vie. Ses frasques, elle les a mises de côté et profite pleinement de sa vie d’épouse depuis quelques mois. Pourtant, cela ne lui a pas été facile de sortir de cette phase difficile. D’autant plus qu’elle recevait des menaces de son ancien petit ami. «Il la menaçait de ne pas refaire sa vie. Il n’avait pas peur de tuer, disait-il», confie un proche.

Cette descente aux enfers a débuté dès son plus jeune âge. «Mé lavi sa, ki pou fer. Pa zot fot», lance une aînée de sa famille. Cette dernière avance avoir fait tout son possible pour que la jeune femme ait une vie remplie. «Elle a connu une enfance difficile. La séparation de ses parents, le nouveau concubin de sa mère, un viol et s’en sont suivies les mauvaises fréquentations. La liste est longue.»

La rencontre avec le présumé meurtrier a été le bouquet. «Comment pouvait-elle savoir que ce jeune homme était peu recommandable ? Elle ne l’a connu que pendant trois mois avant qu’il ne décide de passer au niveau suivant», raconte-t-elle. Il y a trois ans, la nouvelle de ce terrible drame avait choqué une bonne partie de la population. Un habitant de Mahébourg avait été tué de sang-froid par un jeune habitant de Ville-Noire.

La victime aurait proposé à l’adolescente d’avoir des relations sexuelles avec lui contre un paiement de Rs 500. La jeune fille avait giflé le retraité avant d’alerter son copain, qui s’est mis dans une colère noire. Ce dernier s’était rendu chez le vieil homme en compagnie de son frère et de ses amis pour le passer à tabac, avant de le laisser pour mort.

L’année 2017 a été plus chanceuse pour la jeune femme, qui a rencontré l’élu de son cœur. Et grâce à cet amour, elle a pu passer outre les menaces.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires