Traitement inhumain: «Zot inn dir mwa si mo anvi trouv mo frer gagn baté pou mo kozé»

Avec le soutien de

Il affirme avoir, lui aussi, subi les foudres des forces de l’ordre. Selon Pascal Gaiqui, le frère du présumé suspect qui a été dénudé puis enchaîné à une chaise au poste de police de Curepipe et dont la photo circule sur les réseaux sociaux, leur cauchemar a débuté à 4 h 30 du matin, vendredi 26 janvier. Il était devant la Bail and Remand Court ce samedi 27 janvier.

«Bann GIPM (Groupe d’intervention de la police mauricienne) ek CID (Criminal Investigation Division) inn débark kot nou. Zot inn pran nou zot inn amenn nou station Curepipe. Laba, bann-là ine pran nou inn amenn nou station Terre-Rouge, apré inn amenn nou Moka. Plitar zot inn rétourn nou Curepipe», explique Pascal Gaiqui, qui confie avoir eu une journée des plus mouvementées, hier. Et de poursuivre que les forces de l’ordre lui ont mis la pression pour qu’il passe aux aveux. Or, affirme-t-il, son frère est innocent. «Zot inn vinn dir mwa si mo anvi vinn asisté mo frer pé gagn baté pou mo kozé é dir séki linn fer. Monn dir zot mo pa konn nanié ladan é ki mo frer pa fer sa bann zafer là. Zot pé persisté avek mwa é zot pé dir mwa ki zot tou vinn tir bann alibi dan station é pran bann lapolis pou kouyon

Mais encore, poursuit Pascal Gaiqui, les policiers ont demandé à son frère sous quelle charge il voulait être détenu. «Zot inn dir li si li pou aksepté enn case murder ou vol. Parski mo kroir ti éna enn murder dan Curepipe derniéman é zot pé dir li sa», soutient le frère du présumé suspect.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires