Élection au Bar Council: «C’est important qu’on ait une autre image de la profession légale»

Avec le soutien de
C’est avec 126 voix que Me Hervé Duval a remporté l’élection à la présidence du Bar Council, vendredi 26 janvier.

C’est avec 126 voix que Me Hervé Duval a remporté l’élection à la présidence du Bar Council, vendredi 26 janvier.

Le Senior Counsel Me Hervé Duval a remporté l’élection à la présidence du Bar Council avec 126 voix, vendredi 26 janvier. Cela avec 10 voix de plus que son prédécesseur, Me Jacques Tsang Mang Kin. Seuls 242 avocats ont voté sur les 900 membres de l’instance. Les candidats aux autres postes étaient Mes Yanilla Moonshiram (153 voix), Varuna Bunwaree-Goburdhun (196 voix) qui a été nommée trésorière, Morari Gujadhur (146 voix) et Yahia Nazroo (130 voix). Ce dernier sera le secrétaire du Bar Council.

Qu’est-ce que cette élection représente pour vous ?

Je me suis présenté avec une équipe parce qu’on avait une conviction pour changer les choses et on avait fait un constat.

Étiez-vous confiant d’une victoire ?

J’avais des idées et j’avais grand espoir que beaucoup de nos membres se retrouvent dans celles-ci.

Quels changements voulez-vous apporter ?

Ce n’est pas un secret que la profession légale est passée par des moments difficiles récemment. C’est important qu’on ait une autre image de la profession légale parce que la majorité des avocats ne se retrouvent pas du tout dans celle actuelle.

Vous faites référence à la commission d’enquête sur la drogue ?

Entre autres, oui.

Que pensez-vous de cette commission justement ?

Je ne peux pas faire des commentaires sur le travail des autres. Toutefois, nous devons voir ce qu’il faut changer chez nous.

Or, des avocats ont été convoqués devant la commission…

Le Bar Council ne va pas s’ingérer dans les affaires de la commission. Le Bar Council a des pouvoirs prévus par la loi. L’avocat est un citoyen comme un autre et ce conseil doit veiller à l’intégrité de la profession. Un de ses membres peut solliciter l’aide du conseil, mais l’instance n’est pas de facto, l’avocat de tous les avocats.

Quelles sont vos priorités ?

C’est de refaire l’image de la profession. Il faut savoir ce que pensent nos membres sur la mauvaise perception qu’elle a et de s’assurer que celle-ci change.

Avez-vous d’autres projets ?

Oui. Premièrement, être à l’écoute des membres du barreau et continuer les travaux qui n’ont pas abouti.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires