Trafic de drogue: des drones utilisés pour la surveillance portuaire

Avec le soutien de
Vivekanand Ramburrun explique que la douane devra faire face à de nombreux défis.

Vivekanand Ramburrun explique que la douane devra faire face à de nombreux défis.  

C’est le directeur des douanes qui le dit. Vivekanand Ramburrun explique que des drones seront utilisés pour la surveillance portuaire dans le cadre du combat contre le trafic de drogue. Il intervenait ce vendredi 26 janvier, lors de la cérémonie de lancement du MRA corporate plan 2018-2020. Lancement qui coïncidait avec la Journée internationale de la douane. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, était présent à cette occasion.

L’accent, cette année, déclare Vivekanand Ramburrun, sera mis sur le trafic de drogue et l’évasion fiscale. D’aillers, fait-il valoir, à peine quatre mois après avoir mis en place l’Anti-Narcotics Section, «nous avons fait l’une des plus importantes saisies de drogue».

Les drones, ajoute-t-il, seront d’un apport certain. Ils seront dotés d’infrarouges, seront de haute resolution et «water resistant». Grâce à ces appareils, poursuit le directeur des douanes, la surveillance pourra se faire tant en mer que sur terre. 

Ce n’est pas tout. La douane compte se doter de 24 chiens renifleurs. Ces chiens, précise-t-il, peuvent détecter «tant la drogue dure que la drogue synthétique». Mieux, «zot kapav osi sniff sigaret, currencies…» 

L’évasion fiscale et le blanchiment d’argent, fait ressortir Vivekanand Ramburrun, est un des combats de la douane. D’ailleurs, révèle-t-il, ces derniers temps, l’équivalent de presque Rs 900 millions a traversé nos frontières. De ce nombre, «l’équivalent de Rs 200 millions n’avait pas été déclaré».

 La douane doit se réinventer

La douane fait face à de grands défis. L’un d’entre eux étant le commerce électronique. Le directeur des douanes cite également le terrorisme. Ce qui lui fait dire que «la douane doit se réinventer».

Une opinion que partage Pravind Jugnauth. Chaque année, souligne-t-il, «la douane doit faire face à des défis de plus en plus complexes». Toutefois, son gouvernement compte tout mettre en œuvre pour les surmonter. «La douane a joué un rôle important dans le combat contre la drogue. Nous sommes conscients que la guerre contre les trafiquants de drogue n’est pas facile. Mais nous allons les vaincre», martèle le Premier ministre. 

De son côté, Sudhamo Lall, directeur général de la Mauritius Revenue Authority, indique qu’«une série de mesures ont été mises en place afin de s’assurer que des produits illicites n’entrent pas dans le pays». Concernant le MRA corporate plan 2018-2020, il affirme que ce plan est la preuve du travail acharné de la MRA.
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires