Hit-and-run mortel à Bel-Air: Rizwann Carrim, 25 ans, accusé d’homicide involontaire

Avec le soutien de
: Rizwann Carrim a comparu en cour de Moka ce vendredi 26 janvier.

: Rizwann Carrim a comparu en cour de Moka ce vendredi 26 janvier.

Il ne s’était pas arrêté après avoir percuté mortellement le motocycliste Deosaran Birjoo hier, jeudi 25 janvier, à Bel-Air. Présenté en cour de Moka ce vendredi 26 janvier, Rizwann Carrim, 25 ans, a été accusé provisoirement d’homicide involontaire.

Le jeune homme a été reconduit en cellule jusqu’au mardi 30 janvier. Ses hommes de loi, Mes Yoganand Ramtohul et Neelkanth Dulloo ont présenté une motion pour que sa demande de remise en liberté conditionnelle soit entendue le lundi 29 janvier devant la cour de district de Flacq.

Après avoir percuté Deosaran Birjoo, 55 ans, et sa passagère en croupe, Hoomita Ramsewok, Rizwann Carrim avait poursuivi sa route, effrayé. Laissant ainsi les victimes sur l’asphalte dans une mare de sang. Le quinquagénaire, un habitant de Bois-d’Oiseau, Brisée-Verdière, n’a pas survécu à ses blessures. Il a rendu l’âme avant l’arrivée des services d’urgence. La passagère a, quant à elle, été transportée à l’hôpital de Flacq. Son état de santé est jugé sérieux.

Rizwann Carrim se rendait, en fait, au poste de police lorsqu’il a été intercepté par une équipe de l’Emergency Response Service. Le jeune homme a été soumis à un alcotest qui s’est révélé négatif. Lors de son interrogatoire, il a expliqué qu’il n’a pu éviter la moto qui aurait changé de voie à cause d’une flaque d’eau sur l’asphalte.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires