Il tue son père infidèle: Ronny Ramchurn devant la justice pour meurtre

Avec le soutien de
Des policiers du poste de Bel-Air au domicile de Krishnaduth Ramchurn à Grande-Rivière-Sud-Est, jeudi 25 janvier.

Des policiers du poste de Bel-Air au domicile de Krishnaduth Ramchurn à Grande-Rivière-Sud-Est, jeudi 25 janvier.

Il le soupçonnait d’être infidèle à sa mère. Et lors d’une dispute, Ronny Ramchurn aurait fini par tuer son père, Krisnaduth Ramchurn, 65 ans, un ex-caporal de la National Coast Guard (NCG). Le jeune homme de 26 ans sera traduit devant la justice ce vendredi 26 janvier, sous une accusation de meurtre. 

C’est hier après-midi, jeudi 25 janvier, que le corps sans vie du sexagénaire, recouvert de ciment, a été découvert dans une barrique à son domicile à Grande-Rivière-Sud-Est (GRSE). L’autopsie pratiquée par le chef du service medico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès de Krisnaduth Ramchurn à une fracture de la nuque. 

Ronny Ramchurn a été emmené au poste de police pour être interrogé. Dans un premier temps, il a nié les faits. Avant de passer aux aveux. Il aurait expliqué aux enquêteurs que que son père et lui étaient à couteaux tirés depuis un moment déjà. En décembre dernier, l’épouse de Krishnaduth Ramchurn avait porté plainte contre lui pour violence domestique. Le sexagénaire avait, à son tour, fait une déposition contre son fils pour insulte. 

Agressé avec un morceau de bois

L’ex-caporal de la NCG avait déserté le toit conjugal pendant un mois. Ce n’est que le vendredi 19 janvier qu’il est rentré chez lui. Dimanche 21 janvier, une violente altercation a éclaté entre le père et le fils. Ronny Ramchurn soupçonnait qu’il avait passé tout ce temps avec sa maîtresse qui habite la localité. 

Dans un accès de colère, le jeune homme se serait saisi d’un morceau de bois et aurait agressé son père. Voyant que le retraité ne respirait plus, il l’aurait transporté dans la salle de bains. Il se serait ensuite rendu à une séance de prière dans la localité. 

En rentrant, il a entreposé le corps dans une autre pièce et se serait débarrassé de l’arme du crime dans une rivière, à l’arrière de son domicile. Lundi, 22 janvier, en constatant qu’une odeur nauséabonde envahissait la maison, le suspect aurait enveloppé le corps dans une couverture et l’aurait déplacé dans le garage. Il aurait acheté une barrique dans laquelle il a placé le cadavre avant de le recouvrir de ciment. 

Couverture imbibée de sang

Étant sans nouvelle de lui depuis dimanche, les frères de Krisnaduth Ramchurn avaient alerté la police de Bel-Air, mercredi 24 janvier. Des officiers ont débarqué chez le défunt le même jour, mais Ronny Ramchurn leur a refusé l’accès de la maison. 

L’affaire a alors été référée à la Criminal Investigation Division de Bel-Air. Les enquêteurs sont retournés le lendemain, accompagnés de l’épouse de Krisnaduth Ramchurn, cette fois-ci pour une fouille dans la maison. C’est la découverte d’une couverture imbibée de sang dans un sac qui a mis la puce à l’oreille des officiers. Et les éléments du Scene of Crime Office ont été dépêchés sur les lieux. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires