Affaires Roches-Noires: l’admissibilité de trois des dépositions de Ramgoolam contestée

Avec le soutien de
Le procès intenté à Navin Ramgoolam a repris en cour intermédiaire, ce mercredi 24 janvier.

Le procès intenté à Navin Ramgoolam a repris en cour intermédiaire, ce mercredi 24 janvier.

Le procès intenté à Navin Ramgoolam, Dev Jokhoo et Rampersad Sooroojebally dans l’affaire Roches-Noires a été appelé en cour intermédiaire, ce mercredi 24 janvier. La déposition de Navin Ramgoolam devait être lue devant les magistrats Razia Jannoo-Jaunbocus et Raj Seebaluck.

Or ses hommes de loi, sir Hamid Moollan, Queen’s Counsel, Mes Gavin Glover et Robin Ramburn, tous deux Senior Counsel, ainsi que Mes Shaukat et Hisham Oozeer et Asif Moollan ont objecté à la production en Cour de trois des cinq dépositions de l’ancien Premier ministre.

En vertu de l’article 3 (b) du Judge’s rule, Navin Ramgoolam est habilité à rédiger sa déposition. Me Gavin Glover a toutefois fait remarquer que les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department ont posé à son client plus de 200 questions après qu’il a écrit ses trois dépositions faites le 10 mars, 15 mars et 4 juin 2015. C’est alors que Navin Ramgoolam a fait valoir son droit au silence.

Selon Me Gavin Glover, les droits constitutionnels de son clients ont été bafoués. D’où l’inadmissibilité en cour, soutient-il, de ses trois dépositions.

La position du Parquet est attendue le 9 février.

Publicité
Publicité

Nous sommes dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011. Un cambriolage audacieux a lieu au campement de Navin Ramgoolam à Roches-Noires. Depuis, les arrestations, dont ceux de l’ex-PM mais aussi de hauts gradés de la police se sont succédé. Retrouvez tous nos articles sur cette affaire inédite.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires