Arnaque sur Facebook: il plume ses victimes en postant des photos d’animaux blessés

Avec le soutien de
L’homme poste des photos de chiens et chats blessés avant de lancer un appel à la générosité des Mauriciens pour soi-disant les faire soigner.

L’homme poste des photos de chiens et chats blessés avant de lancer un appel à la générosité des Mauriciens pour soi-disant les faire soigner.

Certaines personnes ont trouvé une nouvelle façon de se faire de l’argent facile via les réseaux sociaux. Ils se font passer pour des défenseurs des droits des animaux pour attirer la sympathie des internautes avant de leur soutirer de l’argent.

Plusieurs plaintes ont été enregistrées par les policiers depuis le début de l’année. Elles concernent un homme d’une vingtaine d’années qui dit être un ardent défenseur des droits de nos amis à quatre pattes, notamment. «Nou ti pansé li’nn arété, mé nou pé trouvé li’nn rékoumansé», aboient ceux qui se sont fait arnaquer. 

Son mode opératoire est tout bête. Il imite les bénévoles et les ONG qui militent pour les animaux en détresse. Et poste des photos de chiens et de chats blessés sur Facebook. Puis, il lance un appel à la générosité des Mauriciens afin qu’il puisse faire soigner les animaux, prétend-il. 

Coup foireux

Sauf que certaines ONG ont commencé à renifler le coup foireux. «A sak fwa, li posté bann foto ki péna background, ki flou», font ressortir des témoins. Dans le but de berner les gens, car à ce moment, ils ne se doutent pas que la photo a été récupérée sur la Toile. L’homme se cache derrière de faux profils et change constamment de nom pour ne pas éveiller les soupçons. 

Autre fait qui a mis la puce à l’oreille des internautes : ils ne voyaient aucune photo des animaux après que ceux-ci ont reçu des soins… «À chaque fois que nous lui demandons des nouvelles ou des photos, il ne peut nous en montrer», précisent nos interlocuteurs. L’arnaqueur en question se ferait passer pour un habitant de Pailles et leur ferait croire que le vétérinaire qui s’occupe des chiens et des chats habitent Riambel. 

«Li koné ki li pé fer, li koné ki personn pa pou déranzé pa pou al laba pou get enn toutou», souligne-t-on. Quoi qu’il en soit, les personnes qui se sont fait plumer par le jeune homme comptent bien montrer les crocs. Après qu’elles se sont rendues au poste de Curepipe, les policiers leur ont conseillé de porter l’affaire à l’IT Unit, ce qu’elles envisagent de faire dans les jours qui viennent. 


Que faire ? 

Que faire si vous pensez avoir affaire à un arnaqueur sur les réseaux sociaux ? Vous pouvez contacter la Computer Emergency Response Team of Mauritius (CERT-MU), dont le site Web est accessible à tous. Des délits concernant la cybercriminalité, entre autres le piratage, sextorsion, usurpation d’identité, messages ou mails indécents, y sont traités.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires