Afzal Goodur: «Je suis juste quelqu’un qui fait des prédictions, pas un professionnel»

Avec le soutien de
Afzal Goodur, M. Météo de Facebook.

Afzal Goodur, M. Météo de Facebook.

Répondant à une question de la presse à votre sujet, le Premier ministre a ironiquement soutenu que vous pourriez mettre vos compétences au service «d’institutions internationales». Votre avis ?
Vous savez, je crois au destin. Si je suis là aujourd’hui, c’est que c’était prédestiné. Il n’aurait pas dû parler ainsi, même s’il n’a pas dit que je m’étais trompé. 

Je ne suis pas blessé par ses propos, mais ils me rendent triste. Peut-être qu’il n’a pas le temps d’aller faire un tour sur Facebook et qu’il n’a pas suivi le travail que j’ai effectué. Si c’est le cas, il peut toujours rectifier le tir…

Berguitta s’éloigne rapidement de notre région. Il n’y a pas eu de direct hit. Vous vous êtes donc trompé dans vos prévisions ?
Pas du tout. C’est la structure de Berguitta qui a changé, le cyclone s’est scindé en deux. Sa vitesse de déplacement, qui était de 15 km, a aussi été un facteur important. La trajectoire s’est infléchie. Des fois, des détails comme cela peuvent tout remettre en question. Mais Berguitta n’est pas passé loin de Maurice. Et puis, les calculs ne peuvent être exacts à 100 %.

«Le nombre de followers sur ma page Facebook est passé de 35 000 à 55 000 et je suis toujours en train de répondre aux messages.»

Si vous aviez évoqué cette marge d’erreur, vous n’auriez peut-être pas subi des critiques…
On ne m’a pas fait de reproches. Hormis quelques personnes ici et là… Même Jésus-Christ a été crucifié. Qui suis-je ? Juste quelqu’un qui fait des prédictions. Je ne suis pas un professionnel. Je ne suis qu’un amateur mais si j’avais consacré davantage de temps à cette tâche, j’aurais pu prédire exactement la trajectoire du cyclone. 

Je me suis davantage consacré à la pluviométrie, car je recevais plein d’appels de gens inquiets. Ainsi, j’ai dit qu’il allait pleuvoir à Canal-Dayot. De toute façon, le nombre de followers sur ma page Facebook est passé de 35 000 à 55 000 et je suis toujours en train de répondre aux messages.

N’empêche que certains vous accusent d’avoir provoqué la panique avec vos sombres prédictions…
Non. Vous savez ce que les sites américains ont dit ? Mauritius will be destroyed by this cyclone…

Vous vous êtes contenté de reprendre ce que disaient ces sites ?
Pas du tout. J’effectue des analyses à partir de modèles numériques. Mais s’il n’y avait pas Internet et les sites de météorologie internationaux, je ne pourrais rien prédire.

Les prévisions de la station météorologique de Vacoas sont ainsi plus fiables que les vôtres ?
Les prévisionnistes sont des professionnels. Moi, je ne possède pas les équipements adéquats, mais je ne dis pas qu’ils sont plus fiables. Ils se sont trompés pour Rodrigues qui a été frappée par de très fortes pluies liées à Berguitta après le retrait de l’alerte cyclonique. 

La station de Vacoas n’aurait pas dû prendre cette décision car la sécurité des Rodriguais et des passagers qui attendaient de prendre l’avion était en jeu. Je pense que la météo doit changer sa façon de communiquer par rapport aux cyclones.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires