Centres de refuge: «Dimounn ti gagn létan fer enn ti préparasion…» dit Alain Wong

Avec le soutien de
Alain Wong et Soodesh Callichurn étaient aux côtés de Roubina Jadoo-Jaunbocus, hier, samedi 20 janvier, face à la presse.

Alain Wong et Soodesh Callichurn étaient aux côtés de Roubina Jadoo-Jaunbocus, hier, samedi 20 janvier, face à la presse.

S’ils se disent satisfaits du travail abattu par le National Disaster Committee lors du passage de la forte tempête tropicale Berguitta, n’empêche l’«indiscipline» de certains réfugiés est montrée du doigt. Les ministres Soodesh Callichurn et Alain Wong en ont fait part, hier, samedi 20 janvier, lors d’une conférence de presse.

Le ministre du Travail a notamment évoqué l’«indiscipline» dans certains centres de refuge. «Dimounn ti pé fimé divan zanfan», relève Soodesh Callichurn. Avant d’insister sur l’importance d’être «disciplinés». 

De son côté, le ministre de l’Intégration sociale, Alain Wong a fait remarquer que certains des sinistrés avaient eu suffisamment de temps pour se préparer avant de rallier les centres de refuge. Le National Disaster Committee, explique-t-il, a communiqué avec la population, l’Evacuation Policy ayant été appliquée dès l’alerte cyclonique de classe 2. «Dimounn ti gagn létan fer enn ti préparasion avan zot al dan sant.» 

Alain Wong, qui a fait les frais de la colère des sinistrés de Cassis et Canal Dayot, jeudi 18 janvier, insiste : «Nous avons fait notre travail.» Dans la foulée, le ministre devait indiquer que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a demandé que des «solutions» soient trouvées «rapidement» afin que les sinistrés puissent regagner leurs maisons.

De son côté, la ministre de la Femme, Roubina Jadoo-Jaunbocus, qui animait la conférence de presse en l’absence du porte-parole du gouvernement, Etienne Sinatambou, a, elle aussi, tiré son chapeau aux membres du National Disaster Committee. Elle confie du reste que les protocoles existants en cas d’alerte cyclonique seront revus. D’autant, dit-elle, que c’est après 15 ans que le pays est frappé par un cyclone. 

Le protocole concernant les centres de refuge, entre autres, sera repensé, avance Roubina Jadoo-Jaunbocus. Qui plus est, «nous allons revoir le protocole alimentaire», souligne-t-elle. Face à la presse, mercredi 17 janvier, Etienne Sinatambou, responsable du National Disaster Risk Reduction and Management Centre avait déclaré que «2 litres d’eau et 8 petits paquets de biscuits» seraient fournis aux sinistrés. Provoquant un tollé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires