Berguitta: Ramsingh Bowaneedin sauve une famille des eaux

Avec le soutien de
En plus du secours, Ramsingh Bowaneedin et son épouse, Bindya, ont accueilli les Rampersad chez eux pendant le cyclone.

En plus du secours, Ramsingh Bowaneedin et son épouse, Bindya, ont accueilli les Rampersad chez eux pendant le cyclone.

«Si nou pa viv kuma fami pou tir nou kamarad an dificilté, nou pa vo narié.» Ces mots sont de Ramsingh Bowaneedin, un habitant de Highlands. Il sait de quoi il parle puisqu’il est venu en aide à la famille Rampersad dont la maison a été inondée, le mercredi 17 janvier.

Minuit quinze, mercredi. Ramsingh Bowaneedin était encore debout, veillant aux développements du cyclone Berguitta quand il a entendu un cri. Quelqu’un appelait à l’aide. Il s’est précipité à la porte et a vu Neel Rampersad, un voisin, qui lui a demandé de secourir son père, un patient de dialyse. Le niveau d’eau était en train de monter chez ce dernier dont la maison se trouve en contrebas.

Le père de Neel Rampersad, Kishore, étant de forte corpulence, il était difficile pour les membres de sa famille de le soulever. C’est donc avec l’aide de Ramsingh Bowaneedin, son épouse, Bindya, sa voisine Lutchmi et ses trois enfants qu’ils ont pu le déplacer. Tous se sont réfugiés chez notre interlocuteur.

De là, ils n’ont pu qu’assister à un spectacle désolant. Le niveau d’eau a atteint presque deux mètres chez son voisin. «Cela m’a fait très mal de constater que cette famille avait tout perdu dans sa maison, même des bijoux en or.»

A-t-il craint pour sa vie à un moment ? Ramsingh Bowaneedin répond que sur le coup il n’a pas eu peur de braver le temps. «Je n’aurais jamais cru que je pouvais aller au-delà de mes capacités pour venir en aide à des personnes en danger. Mais peu importe la couleur de la personne, du moment qu’elle est en détresse, je volerai à son secours sans hésiter, dit-il. Samem apel vwazin-sa.»

Aujourd’hui, il est un homme changé pour le mieux, qui a accompli quelque chose. «Ma fille, Doushika, fait du bénévolat avec moi pendant les fêtes de Maha Shivaratree et Cavadi. C’est de la solidarité mauricienne que nous avons besoin en temps d’intempéries.» 

Ramsingh Bowaneedin avoue qu’il a été soulagé que le Premier ministre soit venu voir les Rampersad. «Je fais appel à lui pour qu’il trouve une solution au plus vite.» Il souhaite aussi que les Mauriciens fassent preuve de générosité. «Esay met lamé dan lamé et fer le nésesser pou zot.» Ceux qui sont disposés à aider leurs voisins peuvent le contacter sur le 5-771-8307.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires