L'express leaks du dimanche 14 janvier au vendredi 19 janvier

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Paul Ryberg out

Le lobbyiste américain, Paul Ryberg, ne travaille plus pour le gouvernement mauricien. Le ministère des Affaires étrangères a mis fin à son contrat, la semaine dernière. Paul Ryberg s’est fait connaître comme le lobbyste attitré des autorités mauriciennes pour négocier le renouvellement de l’AGOA. Le lobbyiste avait offert ses services à deux reprises à l’ex-Mauritius Export Processing Zone Association, aujourd’hui connu comme la Mauritius Exports Association.

Chaumière dérange

Le conseiller du Premier ministre, Jean-François Chaumière ferait des mécontents au sein du Conseil des ministres. Pour cause, il aurait organisé une réunion de sa propre initiative, convoquant des ministres pour discuter d’un dossier. Or, quelques jours plus tard, Pravind Jugnauth a voulu organiser une rencontre sur le même dossier avec ses ministres, sans savoir que cette réunion avait déjà eu lieu.

Poids lourd

Lors de l’une des visites des lieux du Premier ministre, dans le courant de la semaine, la boue était aussi de la partie. Un ministre de forte corpulence, venu avec ses chaussures de ville, était resté un peu à l’écart du groupe entourant Pravind Jugnauth. À quelqu’un qui le lui faisait remarquer, il a rétorqué : «pwa lour res lor lay-by».

Convocation express

Showkutally Soodhun, qui a repris son bureau au Sun Trust depuis sa démission du cabinet ministériel, règne en maître au MSM. Mardi dernier, il a convoqué les trois élus du no10, Sudhir Sesungkur, Sunil Bholah et Kalyan Tarolah, au Sun Trust. La présence régulière de Navin Ramgoolam au no10 et les conseillers de Sébastopol qui déplorent l’absence des élus de cette circonscription ont-ils quelque chose à voir avec cette réunion ?

En perte de plumes

Un membre en vue du PMSD ne cache plus son amertume quant aux rumeurs qui circulent, selon lesquelles le parti pourra rejoindre le gouvernement. Il a laissé entendre à ses proches collaborateurs qu’il est prêt à claquer la porte du parti si une telle éventualité devait s’avérer.

À l’internationale

Après l’International Financial Services (IFS) et CIM Global, c’est au tour d’une autre grosse société financière d’être dans le viseur d’une grande société européenne. Les négociations sont en cours et tout laisse croire que le deal sera signé très prochainement. Cette transaction financière s’inscrit dans la stratégie de consolidation opérant actuellement dans le secteur des services financiers.

La vie d’un bébé

Un vol inaugural d’Air Mauritius a été retardé dans un but humanitaire. Les passagers ne savaient pas que le vol avait été repoussé dans le but d’accueillir un bébé qui avait besoin de soins urgents. Il y a eu des plaintes mais la direction a choisi d’encaisser les critiques car la vie d’un être n’a pas de prix... Initiative à saluer dans ce cas précis.

Femme du ministre

Il a sollicité la collaboration d’une boîte événementielle, gérée par la femme d’un ministre, pour faire venir une diva bollywoodienne en marge de la fête de l’Indépendance. Mais après coup, cet organisateur craint que cette démarche ne soit perçue comme un cas de conflit d’intérêts. Compte-t-il changer de formule de collaboration ?

Frustration à la SMF

Des soldats de la Special Mobile Force (SMF) sur le terrain depuis le début de la saison pluvieuse commencent à montrer de signes de frustration. Le manque d’équipements, notamment des tronçonneuses et des pompes à eau, les ont perturbés dans leur opération. Plusieurs d’entre eux ont dû faire face aux critiques du public sur le terrain. Ces policiers ont également eu affaire à des profiteurs. Plusieurs personnes ont voulu qu’ils abattent des arbres sur leur propriété arguant que des bucherons ont demandé trop d’argent pour le faire.

Pilotes bloqués...

Un haut cadre d’Air Mauritius fait tout pour bloquer le recrutement de six pilotes car son frère serait, lui, dans un groupe différent, celui de l’Amédée Maingard Fund...

Le temps d’une pause

Après sa dernière bourde concernant les biscuits et l’eau comme seules provisions pour les sinistrés, Étienne Sinatambou semble vouloir prendre ses distances des médias. À ceux qui lui demandent de commenter la polémique autour de cette affaire, il affirme qu’il préfère attendre que les critiques à son égard se calment avant qu’il puisse à nouveau faire des déclarations officielles à la presse.

Crise identitaire

La surprise d’un client de cette banque de Bel-Air a été grande. Un employé de cette institution financière n’a pas accepté sa nouvelle carte d’identité nationale. La raison évoquée, le client n’a plus de longs cheveux comme sur la photo imprimée sur la pièce d’identité. Finalement, le jeune homme a dû se rendre à une autre succursale à Flacq pour ses démarches.

Le coeur pas à la fête

La fête de fin d’année de l’aile féminine du MMM n’aura finalement pas lieu aujourd’hui. Les dames mauves n’ont pas le coeur à la fête après les dégâts causés par Berguitta. A la place, cette unité du MMM procédera à une distribution de vivres dans les deux régions les plus touchées par le cyclone. Tant mieux, confie une mauve découragée après la lourde défaite au numéro 18...

Mise en demeure

Le Deputy Director de l’Energy Services Division a servi une mise en demeure à deux hauts cadres d’un ministère pour abus de pouvoir et intimidation, entre autres. Ces derniers se trouvaient ensemble dans une réunion présidée par le ministre de tutelle. Celui-ci leur a proposé de résoudre le différend. Mais le Deputy Director ne semble pas d’accord avec cette proposition.

Démission à la CWA

Le responsable de communication de la CWA quitte le navire après neuf mois seulement. Il a soumis sa lettre de démission vendredi dernier car, officiellement, il aurait eu une meilleure offre ailleurs.

Trouble-fête

L’entourage de Pravind Jugnauth s’affairait à organiser en grande pompe le premier anniversaire de son accession au poste de Premier ministre. Sauf que Berguitta est venu jouer les trouble-fête.

Décidément rouge

Navin Ramgoolam comme invité d’honneur de la Mauritian Sanatan Dharma Temples Federation pour la fête Sankranti avait surpris plus d’un. Il semblerait que Rajenrah Ramdhean, le président de la fédération, compte réitérer le coup pour la Maha Shivratree. Quid de Paul Bérenger, annoncé comme invité d’honneur à la prochaine célébration ?

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires