Post-Berguitta: une centaine de sinistrés révoltés dans les rues de Port-Louis

Avec le soutien de
Plus d’une centaine de sinistrés se sont rendus devant les locaux du poste de Pope Hennessy, ce vendredi 19 janvier.

Plus d’une centaine de sinistrés se sont rendus devant les locaux du poste de Pope Hennessy, ce vendredi 19 janvier.

«Bizin pay nou larzan dépi mardi!» Grosse colère ce matin dans les rues de la capitale. Une centaine de sinistrés de la forte tempête tropicale Berguitta se sont rendus devant le poste de police de Pope Henessy, ce vendredi 19 janvier. Ils veulent toucher l’allocation quotidienne de Rs 175 de la Sécurité sociale. Certains estiment d’ailleurs qu’il est «grand temps que ce montant soit revu à la hausse». 

Plus d’une centaine de sinistrés se sont rendus devant les locaux du poste de Pope Hennessy, ce vendredi 19 janvier.

Révoltés, les sinistrés expliquent que depuis ce matin, «zot pé tourn nou an bourik. Lapolis inn dir sorti divan stasion al kot lapos parski sékirité sosial ki pou pran nou sarz», raconte une habitante de Tranquebar, dont la maison n’a pas pu résister aux rafales de Berguitta. 

Plus d’une centaine de sinistrés se sont rendus devant les locaux du poste de Pope Hennessy, ce vendredi 19 janvier.

Si les esprits commencent à s’échauffer, c’est parce que, selon eux, personne n’a, jusqu’à présent, pris la peine de leur expliquer comment allait se passer l’exercice, ni à quelle heure. «Dépi nou la, zot pé dir 9h enn kout, 10h, mé ziska ler nou pa pé koné-la ek nou ankor pé atan!»

Plus d’une centaine de sinistrés se sont rendus devant les locaux du poste de Pope Hennessy, ce vendredi 19 janvier.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires