Le député britannique Henry Smith: «Je soutiens le relogement des Chagossiens»

Avec le soutien de
Le député du gouvernement Henry Smith entouré de Chagossiens, dans l’enceinte du Parlement britannique, mardi 16 janvier.

Le député du gouvernement Henry Smith, entouré de Chagossiens, dans l’enceinte du Parlement britannique, mardi 16 janvier.  

«I am in no way convinced by the Foreign and Commonwealth Office’s objection to the pilot resettlement.» Propos de Henry Smith, député du gouvernement britannique, mardi 16 janvier, devant le Parlement britannique.

Il a présenté un projet de loi qui a pour but de donner aux descendants chagossiens la possibilité de s’inscrire en tant que citoyens de territoires britanniques d’outre-mer. La première lecture de ce projet de loi a été faite  la première fois le même jour et la seconde lecture se fera le 16 mars. Durant son discours, le député conservateur a réitéré son soutien pour le relogement des Chagossiens sur leurs îles natales.

«This bill will allow individuals descended from the Chagos Islands to register as British citizens in recognition of the fact that their parents and grandparents were forcibly exiled from that UK overseas territory. It seems to ensure a measure of justice for those who lost their homeland and all it represented in the late 1960s», a poursuivi Henry Smith. Il a expliqué que quand les Chagossiens ont été forcés de quitter l’archipel, ils ont obtenu la nationalité britannique, ainsi que la génération de Chagossiens qui a suivi.

Cependant, aujourd’hui, beaucoup des descendants chagossiens, bien que nés sur le territoire britannique, n’ont pas droit à la nationalité. «…They are treated as immigrants like any others by the Home Office. Therefore, they are subject to the usual financial costs and administrative implications», a fait valoir Henry Smith.

Dans un article publié en ligne, le Guardian souligne que les coûts pour le processus de naturalisation en Angleterre dépassent £10 000. Somme que beaucoup de Chagossiens ne peuvent se permettre de dépenser. À l’âge de 18 ans, les descendants de Chagossiens sont déportés vers les Seychelles ou vers Maurice s’ils n’ont pas les moyens de se payer la citoyenneté britannique.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires