Il y a 19 ans, le 18 janvier 1999: une déclaration du Vice-président Angidi Chettiar fait controverse

Avec le soutien de
Angidi Chettiar, Vice-président de la République en 1999, avait soulevé une controverse par un commentaire sur l’implantation d’Indian Oil à Maurice

Angidi Chettiar, Vice-président de la République en 1999, avait soulevé une controverse par un commentaire sur l’implantation d’Indian Oil à Maurice  

Le 18 janvier 1999, les médias rapportent que le Vice-président de la République, Angidi Chettiar, a été convié à Clarisse House, la résidence officielle du Premier ministre, pour s’expliquer sur une de ses déclarations parue dans un journal indien, au début du mois, et publié dans le numéro de la veille du quotidien mauricien, l’express.

En effet, lors d’une visite en Inde, le Vice-président de la République accorde une interview à la publication de la Grande Péninsule, Business Line. Répondant à une question du journaliste relative à l’implantation à Maurice du distributeur de carburants Indian oil, Angidi Chettiar fait une réponse à connotation raciste. Il accuse « le cartel des blancs composé de Shell, Caltex et les autres » d’avoir voulu faire obstacle à l’arrivée du pétrolier indien sur le marché mauricien. Le Vice-président de la République de Maurice ajoute, « nous avons du nous battre contre eux pendant une année. »

Ces propos d’Angidi Chettiar, repris par l’express, suscitent des réactions de part des opérateurs mauriciens. François Poupard, le directeur de Caltex, monte en première ligne pour déplorer les propos du Vice-président de la République. Poupard considère « qu’il est extrêmement malheureux que de tels propos aient pu être tenus par quelqu’un qui occupe de si hautes fonctions.» Le directeur de Caltex qualifie les propos tenus par Angidi Chettiar d’accusations malveillantes.

C’est dans ces circonstances que le Premier ministre tient à écouter, les explications du Vice-président  Chettiar. Il rappelle à ce dernier un extrait de son discours de fin d’année. Navin Ramgoolam précise qu’il a déclaré que « toutes les composantes de la nation doivent se sentir à l’aise et non menacées. »

Par la suite Indian Oil s’est implantée à Maurice. La compagnie indienne est, aujourd’hui, un important operateur avec un réseau comprenant plusieurs stations service dans différentes régions de l’île.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires