Centres de refuge: de l’eau et des biscuits aux sinistrés, dit Etienne Sinatambou

Avec le soutien de
«2 185 personnes sont actuellement dans des centres de refuge à travers l’île», indique le ministre Sinatambou.

«2 185 personnes sont actuellement dans des centres de refuge à travers l’île», indique le ministre Sinatambou.

Les centres de refuge ne sont pas des «lieux de vacances». Il s’agit d’offrir un abri aux personnes en détresse. C’est ce qu’a martelé Etienne Sinatambou, ministre de l’Environnement et responsable du National Disaster Risk Reduction and Management Centre, lors d’une conférence de presse à Port-Louis, ce mercredi 17 janvier. Il a notamment répliqué aux nombreuses critiques liées à l’hébergement des sinistrés.

«2 185 personnes sont actuellement dans des centres de refuge à travers l’île. Cinq à six centres ont accueilli la majorité de ce nombre. On ne pouvait pas prévoir le nombre de matelas à mettre à la disposition du public», fustige Etienne Sinatambou. De préciser qu’il y a deux matelas par centre et que ceux-ci sont destinés aux bébés et personnes âgées qui ne peuvent s’asseoir. «Malgré cela, nous avons fait provision pour dix éponges pour les centres qui sont bondés.»

Concernant les critiques liées au manque de repas chauds, il fait valoir que ce n’est pas prévu, selon la procédure. «Les autorités n’offrent pas des plats chauds. Seulement des biscuits et de l’eau, ce qui est en conformité avec les normes internationales. Soit 2 litres d’eau et 250 grammes de biscuits par personne au quotidien.»

En ce qui concerne la progression de la forte tempête tropicale Berguitta, Etienne Sinatamboo a expliqué qu’elle constitue encore un danger pour le pays bien qu’elle ait diminué en intensité.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires