Il y a 29 ans, le 16 janvier 1989: décès de l’ancien ministre Simadree Virahsawmy

Avec le soutien de

Le 16 janvier 1989 ont lieu, dans un grand concours d’amis et de connaissances, les funérailles de Simadree Virahsawmy, ancien ministre et figure de proue du parti Travailliste, décédé la veille. Ton Sima, comme il était affectueusement appelé avait 65 ans.

La veille de son décès, Simadree Virahsawmy est en visite chez des proches quand il est pris d’un malaise. Transporté à l’hôpital il est y est admis, mais il parvient à convaincre les responsables de le laisser rentrer chez lui. Cependant, dans la nuit son état de santé se détériore nécessitant une nouvelle hospitalisation. Il décède dans l’après midi du 15 janvier.

Simadree Veerasawmy est un self made man. D’extraction modeste, il travaille dur pour devenir plus tard un opérateur économique respecté. Il est, entre autres, le directeur d’une compagnie d’autobus : la Northern Transport.

Ce natif d’un village du Nord du pays a toujours œuvré dans cette région où il a grandi. Engagé sur le plan social, très jeune, Il est élu président de conseil de village de Goodlands. Plus tard il adhère au Parti Travailliste (PTr) et en devient un des principaux dirigeants. En 1965, Simadree Veerasawmy Virahsawmy fait partie de la délégation mauricienne qui se rend à Londres pour participer à la conférence constitutionnelle menant à l’Indépendance du pays. Après avoir été membre nominé du PTr au Conseil législatif en 1963, Ton Sima est élu à deux reprises, en 1967 et 1976, dans la circonscription No 7 (Piton-Rivière-du-Rempart). Simadree Virahsawmy sert comme secrétaire parlementaire à l’Education avant d’être nomme ministre de la Protection des consommateurs.

D’un tempérament fonceur, l’élu de Rivière-du-Rempart n’hésite pas à monter en première ligne pour défendre ses idées, même si cela doit déplaire à sa hiérarchie. C’est ainsi qu’il, est pendant un moment, aux côtés d’Harish Boodhoo quand celui-ci lance le mouvement des contestataires au sein du Labour à la fin des années 70. Plus tard, il s’associe à Anil Baichoo et Sanjit Teelock pour lancer le Mouvement Travailliste Démocrate (MTD). Aux élections générales de 1987, il se présente sous la bannière de ce parti en alliance avec le Mouvement Militant Mauricien dans la circonscription No 7 (Piton-Rivière du Rempart) pour affronter le Premier ministre Sir Anerood Jugnauth.

Les Mauriciens se souviennent de Simadree Virahsamy, le père de l’ex-ministre Deva Virahsawmy, comme un politique courageux, très proche de la population. Cet homme altruiste et généreux a soutenu de nombreuses œuvres sociales plus particulièrement dans le nord du pays. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires