Ken Arian: le nouvel homme fort au PMO

Avec le soutien de
Ken Arian est un consultant privé âgé de 42 ans.

Ken Arian est un consultant privé âgé de 42 ans.   

Opération de nettoyage au bureau du Premier ministre en cette rentrée 2018. A deux ans de la fin de son mandat, Pravind Jugnauth veut que plusieurs dossiers avancent rapidement et que l'accent soit mis davantage sur l'économie. Déjà, l’on annonce plusieurs changements. La grande question que l’on se pose concerne son conseiller spécial, Prakash Maunthrooa, qui fait l’objet de plusieurs controverses, dont les rebondissements de l'affaire Boskalis.

Aussi, le chef du gouvernement compte de plus en plus sur Ken Arian, 42 ans, un consultant du privé, qui a fait une carrière chez le groupe Harel Mallac. Plusieurs dossiers cruciaux lui ont été confiés par le Premier ministre, apprend-on.

Il nous revient aussi que le chef du gouvernement mise beaucoup sur l’Economic Development Board pour donner une nouvelle impulsion à l'économie. Gérard Sanspeur qui songeait à un poste important au sein de cette nouvelle institution n’aura finalement peu de chances de faire partie de l’équipe dirigeante. En revanche, dit-t-on, le Premier ministre accordera tout l'espace nécessaire au nouveau board pour que celui-ci puisse travailler en toute indépendance.

Par ailleurs, en dépit que son avenir est incertain, Prakash Maunthrooa, irrité, a rencontré certains conseillers des ministres vendredi, au bâtiment du Trésor.  Il leur a fait comprendre qu’ils donnent une mauvaise image de leurs ministres et par conséquent, du gouvernement. Désormais, les choses devront changer, a-t-il déclaré, et les conseillers devront être plus actifs sur le terrain.

Le conseiller du bureau du Premier ministre (PMO) a indiqué à ceux qui assistaient à cette réunion qu’ils doivent  demander à leurs ministres d’être plus présents sur le terrain. 

Le conseiller du PMO a également fait état de la célébration des 50 ans de l’Indépendance. Selon lui, le gouvernement doit profiter des évènements qui seront organisés pour se rapprocher de leurs mandants. Il a demandé aux conseillers de dresser une liste des personnes de leurs circonscriptions respectives qui sont nés le 12 mars 1968. Ces personnes seront appelées à être présents dans les célébrations organisées au niveau régional et national.

Le boycott des élus de la majorité par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation à l’occasion de la fête Sankranti a aussi été évoqué.

Certains conseillers ont mal réagi aux diverses remarques du conseiller du PMO, arguant que leurs ministres savent comment être proches de leurs mandats.

Invité à commenter ces remarques, Prakash Maunthrooa a indiqué qu’il ne donne pas de renseignements sur des réunions qu’il préside...

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires