L’eau non filtrée du Bagatelle Dam alimente la région de Trianon

Avec le soutien de
Actuellement, l’eau du barrage ne passe pas par une station de traitement avant d’être distribuée. Celle-ci est en travaux.

Actuellement, l’eau du barrage ne passe pas par une station de traitement avant d’être distribuée. Celle-ci est en ce moment sujet à des travaux.

L’eau  du Bagatelle Dam est versée directement dans la nappe phréatique de Trianon, sans passer par une station de traitement de la Central Water Authority. Cette pratique a semé le doute dans la tête de quelques abonnés des Plaines-Wilhems. Ils craignent que les résidus ou détritus présents dans l’eau n'affectent leur santé.

Depuis le début de la période sèche, la CWA détourne entre 6 000 et 10 000 mètres cubes d’eau par jour vers la réserve de Trianon. Si l’eau en provenance d’autres réservoirs est traitée avant d’être distribuée, dans ce cas précis, elle est mélangée avec celle de la nappe phréatique pour ensuite  y ajouter du chlore.

Parallèlement, une partie de l’eau du Bagatelle Dam approvisionne la région de Port-Louis. Cependant, ce précieux liquide est traité à la station de Pailles pour enlever les impuretés qui s'y trouvent.

Y a-t-il un risque sanitaire pour les abonnés des Plaines-Wilhmes qui sont alimentés par la nappe phréatique de Trianon ? Au sein de la CWA, un proche du dossier affirme qu’il n’y a aucun risque de contamination et que c’est du «mirror water», c’est-à-dire que le taux d’impuretés dans l’eau transférée à Trianon est très faible. Notre interlocuteur insiste sur le fait que des prélèvements effectués ont démontré que la turbidité (la capacité de l’eau à absorber la lumière) de l’eau est de 0,2, tandis que l’Organisation mondiale de la santé a établi qu’elle ne devra pas dépasser le seuil de 5 pour l’eau de consommation. «L’eau ne provient ni du fond du réservoir ni de la surface. Elle a été pompée entre les deux niveaux. Normalement, l’on filtre l’eau pour enlever les déchets en suspension, dans ce cas, ce n’est pas nécessaire», rassure-t-il.

Pour quelle raison donc l’eau envoyée à Pailles a-t-elle besoin d’être traitée ? Le cadre de la CWA explique qu’à Trianon, l’eau passe par un tuyau, alors que pour Pailles, la Grande-Rivière-Nord- Ouest la transfère jusqu’au «Municipality Dike», un barrage de la CWA en aval. Les techniciens du laboratoire de la CWA et ceux du ministre de la Santé ont conclu que l’eau distribuée par la nappe phréatique de Trianon est propre a la consomation.

La nécessité de l’épuration

Les stations de traitements enlèvent d’abord des «gros déchets.» L’eau est ensuite transférée dans des bassins pour qu’elle soit mélangée avec de l’alun pour la «coagulation » de la boue. Quand celle-ci est enlevée, l’eau passe dans d’autres filtres contenant du sable de quartz pour la rendre transparente. Le chlore est ajouté pendant cette procédure.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires