Cyclone: Berguitta devrait s’intéresser de près à Maurice dès lundi

Avec le soutien de
Selon le site de l’US Navy, Maurice pourrait ressentir des rafales allant jusqu’à 100km/h à partir de lundi 15 janvier.

Selon le site de l’US Navy, Maurice pourrait ressentir des rafales allant jusqu’à 100km/h à partir de lundi 15 janvier.

Vous en avez assez de voir de la pluie ? Votre parapluie est hors service ? Mauvaise nouvelle. Vous risquez, cette semaine encore, de vous retrouver à patauger dans la boue et demander à votre compagnon à baleine de reprendre du service. La faute à Berguitta. La tempête tropicale modérée, restée sans nom samedi matin et baptisée à 15 h 30 heures hier après-midi, devrait s’intéresser de près à Maurice dès demain, lundi 15 janvier. C’est du moins ce qu’avance la station météo de Vacoas.

Selon les prévisionnistes, le mauvais temps qui prévaut depuis hier n’a rien à voir avec Berguitta. Il s’agit, en fait, d’une «bande nuageuse» qui se promène au-dessus de nos têtes. Quoi qu’il en soit, si les prévisions de la station météorologique de Vacoas et celles de Météo France sont exactes, Berguitta se dirigera vers Maurice à partir de demain matin et continuera à s’intensifier.

En attendant, les thèses, hypothèses quant à la puissance et la trajectoire de Berguitta vont bon train sur les réseaux sociaux. Afzal Goodur, le M. Météo de Facebook, dont la réputation n’est plus à faire et dont les prévisions s’avèrent bien souvent justes, affirme que la tempête se déplacera dans une direction du Sud-Ouest, pour se rapprocher de nous.

Les prévisionnistes du dimanche y vont également de leurs analyses pointues. «Les conditions sont favorables à une intensification, ce qui fait que le cyclone aura une assez longue durée de vie.» La température de l’océan, supérieure à 26°C, de même que la présence d’autres zones d’instabilité dans la région, sont des facteurs qui favoriseront l’intensification de la tempête tropicale modérée.

Plus sérieusement cette fois, le site de l’US Navy estime que d’ici lundi, Maurice pourrait ressentir des rafales allant jusqu’à 100km/h, voire 115km/h plus tard dans la semaine.

Une possibilité qu’envisage également un prévisionniste de la station météorologique de Vacoas. «Toutefois, on se base sur le mouvement en temps réel avant d’émettre les bulletins. Les images numériques donnent la tendance mais cela peut changer n’importe quand», explique-t-il.

Attendons voir. D’ici là, brushings et jupes sont à éviter.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires