Olga Jean-Pierre: la magie de la Russie

Avec le soutien de
Olga Jean-Pierre, directrice de l’école de russe et enseignante de langue.

Olga Jean-Pierre, directrice de l’école de russe et enseignante de langue.

Elle pratique l’un des plus beaux métiers du monde : l’enseignement. Mais Olga Jean-Pierre a aussi ouvert une école de russe afin de faire découvrir les différentes facettes de cette culture. Alors que les orthodoxes russes ont fêté la Noël dimanche dernier, zoom sur cette passionnée de la culture.

Olga Jean-Pierre, d’origine russe, vit à Maurice depuis maintenant une quinzaine d’années. Ce qui l’y a emmenée, c’est son époux, un Mauricien qu’elle a rencontré en France, où elle étudiait. La langue française, elle l’a apprise toute seule. «Je vous parle en français, mais je n’ai jamais pris un seul cours. Le secret, c’est d’être persévérant et de ne pas avoir peur de communiquer.» La jeune femme a un don pour les langues et elle en a fait son métier.

La jeune mère de deux enfants enseigne le russe au Lycée La Bourdonnais depuis sept ans. Pourtant, elle n’avait jamais songé à rejoindre la profession, celle-ci étant parmi les moins bien payés en Russie.

Qui plus est, elle est doublement diplômée, mais dans des domaines complètement dissociés de l’enseignement. Olga Jean-Pierre a effectué des études par correspondance pour pouvoir exercer le métier d’enseignante, qui est maintenant devenu sa passion.

La jeune femme dirige aussi une petite école de russe ouverte le samedi à tous ceux qui souhaitent apprendre cette langue et cette culture. Pourquoi une école de russe ?

Olga Jean-Pierre explique que sa passion pour la culture russe a donné lieu à la création de ce centre. Ainsi, elle donne aux apprenants l’opportunité de connaître la culture de ce pays de l’hémisphère Nord.

La Russie, confie-t-elle, est remplie d’histoires et de traditions qui méritent d’être partagées. L’école est là pour permettre aux petits et grands d’en apprendre plus. La première préoccupation de cette directrice d’école est surtout la conservation du patrimoine russe et le partage culturel.

À l’école de russe, plusieurs activités telles que des classes de musique, de chant folklorique, de danse traditionnelle ou encore de théâtre sont disponibles. Les enfants ont aussi l’occasion de regarder des émissions et des dessins animés russes. Un programme d’échanges annuel a également été mis sur pied avec des élèves de Saint-Pétersbourg, en Russie.

Olga Jean-Pierre confie que l’idée première lui est venue car elle voulait que ses propres enfants connaissent mieux la Russie. «Il est important que mes enfants partagent une partie de ma culture», nous dit-elle. Elle soutient également que la coopération avec les parents demeure la plus grande source de transmission de la langue et de la culture.

Pour promouvoir la culture russe, chaque année, avec l’aide et le soutien de l’ambassade de la Russie, un spectacle est organisé à l’occasion du Nouvel An où les enfants reçoivent également des cadeaux. Un spectacle auquel participent les élèves de l’école de russe ainsi que ceux du Lycée La Bourdonnais.

Olga Jean-Pierre est consciente que son pays ne jouit pas d’une très bonne réputation. Toutefois, elle estime que l’image que l’on projette de la Russie est erronée. Elle appelle à une ouverture et à la découverte de cette belle culture. Et cela passe avant tout par la langue. Celle-ci, optionnelle au lycée, n’est pas compliquée à maîtriser, confie Olga Jean-Pierre. Il suffit d’un peu d’amour et de motivation.

Bien qu’elle adore son pays, Olga ne regrette pas habiter à Maurice. Mais elle reste très attachée à sa terre natale qu’elle visite régulièrement. «Au final, c’est notre culture qui nous motive à retourner dans notre pays. Notre passé construit notre futur et c’est ce qui fait notre richesse.»

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires