Crime à Sainte-Croix: les frères Leung connus pour leur «caractère bien trempé»

Avec le soutien de
Leung Laeng Sen Leung To Chun, plus connu comme Marlen, un des propriétaires du restaurant Central à Sainte-Croix, a été présenté en cour le vendredi 12 janvier

Leung Laeng Sen Leung To Chun, plus connu comme Marlen, un des propriétaires du restaurant Central à Sainte-Croix, a été présenté en cour le vendredi 12 janvier.

Ils sont provisoirement accusés d’avoir battu à mort Patrick Gaëtan Souavé.  Eux, ce sont Leung Laeng Sen Leung To Chun, 67 ans, alias Marlen et son frère Leung Fook Sen To Chin, 65 ans, dit Baba. Patrick Souavé s’était introduit dans le commerce des deux frères, soit le restaurant central, situé à Sainte-Croix. Le drame s’est déroulé dans la nuit du jeudi 11 à vendredi 12 janvier.

Leung Laeng Sen Leung To Chun, a été présenté en cour de district de Port-Louis dans l’après-midi du vendredi 12 janvier où une charge provisoire de meurtre a été logée contre lui. Leung Fook Sen To Chin, considéré comme étant le suspect n°1, est admis à l’hôpital.

Marlen et Baba sont issus d’une fratrie de quatre enfants. Le père est né en Chine tandis que la mère est née à Clémencia. Marlen et Baba, eux, sont nés à Crève-Coeur avant d’emménager à Ste-Croix.

Connus pour leur caractère bien trempé, les deux ne sont pas du genre à se laisser faire. Surtout après avoir connu la misère. «Zot pa contan kan dimoune doit zot. Kan arrive sa lerla zot reclame zot kas meme si zot manière de faire li pa touletant bon», raconte un voisin. Leur mère élevait des cochons pour pouvoir subvenir à leurs besoins et elle a pu acquérir plusieurs lopins de terre dans la région. «Zamai trouve banla meme, zot reste en dan. Zot pa trop cozer», explique un habitant.

Marlen n’est pas marié alors que Baba est père de deux enfants. Il est séparé de son épouse. Les enfants de Baba font souvent le va-et-vient entre Ste Croix et Baie-du-Tombeau, là où habite leur mère.

Par ailleurs, le 19 octobre 1997, Tong Seng Leung To Chun, le frère des présumés suspects, connu comme Robert, 51 ans, a succombé à ses blessures, à la suite d’une agression devant ce même commerce.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires