Développement à Pointe-d’Esny: un collectif pour la protection de l’environnement

Avec le soutien de
Après La Cambuse, Pomponette au tour de Pointe d'Esny.

Après La Cambuse, Pomponette au tour de Pointe d'Esny.

La conscience écologique s’installe de plus en plus chez les Mauriciens. Après le collectif Aret Kokin Nu Laplaz qui milite pour la sauvegarde de la plage de Pomponette, un nouveau mouvement a vu le jour.

Il s’agit des Forces Vives de Pointe-d’Esny qui regroupe en son sein des citoyens lambdas et de quelques ONG. Dans un communiqué émis ce vendredi 12 janvier, le collectif avance que leur but principal est de veiller à ce qu’aucun aspect du projet «Pointe d’Esny Lakeside Development» ne soit de nature à dégrader le fragile écosystème dans lequel celui-ci s’inscrit.

Ce projet représente un développement résidentiel de près de 500 villas sur la péninsule de Pointe d’Esny. Le collectif a également remis au ministère de l’Environnement un ensemble de commentaire sur le Environment Impact Assessment (EIA) de ce projet, et ce avant la date d’échéance qui était fixée au 21 décembre dernier.

Selon le communiqué, l’attention du collectif porte d’une part sur les effets négatifs que cette tendance générale au bétonnage de la péninsule de Pointe d’Esny pourrait avoir à long terme sur les 2 sites RAMSAR (protégés par la convention internationale pour les zones humides) situés dans sa proximité immédiate. À savoir les wetlands de Pointe Jérôme et le Blue Bay Marine Park ; et d’autre part sur l’ensemble des lacs, bassins et zones inondables situés en plein cœur du projet de développement annoncé et qui fonctionnent en système avec le lagon de Pointe d’Esny et les sites RAMSAR.

Le collectif invite par ailleurs tous les Mauriciens qui souhaitent collaborer à leur initiative prendre contact avec nous. «Cette mobilisation nous parait aujourd'hui nécessaire car nous ne sommes malheureusement pas encore assurés en 2018, que les décideurs mauriciens aient pris pleinement conscience du rôle et de la fragilité des zones humides, alors que l’ensemble de la planète se mobilise aujourd'hui pour leur sauvegarde», peut-on lire dans le communiqué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires