Sécurité routière: Terre-Rouge-Verdun restera fermée la nuit

Avec le soutien de
Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques a tenu un point de presse ce jeudi 11 janvier concernant la route Terre-Rouge–Verdun.

Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques a tenu un point de presse ce jeudi 11 janvier concernant la route Terre-Rouge–Verdun. 

La sécurité avant tout. C’est l’objectif que s’est fixé Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques. Celui-ci a tenu un point de presse ce jeudi après-midi du 11 janvier, à son bureau à Port-Louis. A l’agenda des discussions : la route Terre-Rouge-Verdun, qui a une nouvelle fois été fermée dans la nuit du mercredi 10 janvier pour cause d’éboulement et de glissement de terrain. La route restera, par ailleurs, fermée la nuit. 

 Lors de cette conférence de presse, Nando Bodha a annoncé l’arrivée du Professeur Magnan, un expert français en géotechnique. Il est attendu la semaine prochaine dans l’île. «Il sera appelé à faire une analyse de la route Terre-Rouge-Verdun. Principalement entre l’alignement entre Ripaille et Valton. Il évaluera l’alignement et fera ensuite part de ses observations», a expliqué le ministre.

Il a avancé que depuis la fin des travaux sur la route Terre-Rouge-Verdun, quatre majeurs problèmes ont été observés. Dont un affaissement de trois mètres en janvier 2015. En 2016, dit-il, 3000 tonnes de boue avaient été évacuées de cette route à la suite de glissements de terrain.

Les deux derniers incidents en date, remontent à mardi 9 janvier et hier, mercredi 10 janvier. «Après l’affaissement de la route en 2015, nous avons entamé des travaux. Après les grosses averses qui se sont abattues sur le pays, ce tronçon de route que nous avons réparé est toujours intact. Par contre, entre Ripaille et Valton, nous allons prendre les mesures nécessaires pour remédier à la situation.» Il a aussi ajouté que les travaux en cours sur le côté gauche de cette route sont difficiles car la zone serait plutôt complexe. «De plus, en creusant, on a découvert qu’il y avait une rivière.»
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires