Glissement de terrain: Chitrakoot et Vallée-Pitot en état d’évacuation

Avec le soutien de
Les habitants de Chitrakoot et de Vallée-Pitoy doivent évacuer à cause des risques de glissement de terrain.

Les habitants de Chitrakoot et de Vallée-Pitot doivent évacuer à cause des risques de glissement de terrain.

Les ennuis ne sont terminés pour certains habitants de Vallée-Pitot et ceux de Chitrakoot. Pour cause, ils doivent évacuer au plus tôt leurs maisons car ils se trouvent dans des zones à risques de glissement de terrain. Le protocole du National Disaster Risk Reduction and Management Centre (NDRRMC) exige à ce que les lieux à risques soient évacués lorsque le taux de pluviométrie a atteint 100mm.  

Le NDRRMC explique que les habitants de ces zones à risques sont conseillés d’évacuer lorsqu’il y a eu 75mm de pluie. Mais, dès lors qu’il y a eu 100mm de pluie, l’évacuation vers les centres de refuge devient obligatoire. Si  les habitants refusent, le NDRRMC Act de 2016 prévoit à ce que les policiers fassent usage raisonnable de la force si nécessaire pour le processus d’évacuation.

 Le NDRRMC a affirmé que «les centres de refuge sont ouverts mais personne ne s’est encore présentée. Ils sont désormais en stand-by et attendent les résidents.»

Dans le cas de Quatre-Sœurs, autre zone à risque, le protocole diffère. Une alerte est lancée lorsqu’il y a eu 100mm de pluie. Ce n’est que lorsque le taux de pluviométrie aura atteint les 200mm que les habitants devront obligatoirement évacuer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires