Coopérative de Vacoas: des commissions sur la vente des terrains à l’origine du conflit

Avec le soutien de
 La Vacoas Popular Multipurpose Cooperative Society a évité la liquidation en 2016.

La Vacoas Popular Multipurpose Cooperative Society a évité la liquidation en 2016.

Une commission de 6 % sur la vente de terrains. C’est ce qu’aurait exigé un courtier pour l’achat des 37 arpents de terre de la Vacoas Popular Multipurpose Cooperative Society (VPMCS) pour le compte du groupe français Fontanel & Mone. Ce serait l’un des facteurs qui auraient poussé les membres du board de la VPMCS d’entamer les négociations avec Claridge Properties Limited. Ce qui serait devenu désormais source de conflit entre un membre du conseil d’administration et le ministre Sunil Bholah.

C’est Sunil (Lutchmeeparsad) Jhugroo, membre du board qui vient de prendre un congé d’un mois, qui a juré un affidavit en Cour suprême fin décembre contre le ministre. Ce dernier est accusé de trop s’ingérer dans les affaires de la société. Cette coopérative, qui a évité la liquidation en 2016, accuse un déficit de plus de Rs 350 millions à la fin de l’année dernière.

Rs 670 millions

Une enquête menée auprès de quelques membres du board permet de constater que ce conflit entre le ministre et le membre en congé trouve son origine dans les négociations menant à la vente de 37 arpents de terre situés à Flic-en-Flac. D’abord, il y a le groupe français Fontanel & Mone qui aurait proposé environ Rs 670 millions pour l’achat de ces terrains. Quelques mois après, un autre groupe, Claridge Properties Limited aurait, lui, offert Rs 650 millions. Toutefois, un courtier exigerait une commission de 6 % dans l’offre de Fontanel & Mone. De plus, cette compagnie a laissé savoir qu’elle procédera à l’acquisition des terrains en deux temps, sans aucune garantie.

Nouvelles négociations

Ainsi, le board a pris la décision d’entamer des négociations avec Claridge Properties. Des négociations qui se poursuivent encore. Toutefois, selon un membre du board, il y a eu un revirement de veste de la part de deux autres membres de cette instance. Ils accusent le ministre Bholah d’avoir voulu s’ingérer dans les affaires de cette institution. D’où l’affidavit juré fin décembre 2017.

Néanmoins, nous a indiqué ce membre du conseil d’administration, la vente des terrains devrait être approuvée par une assemblée des membres. Cette assemblée pourrait avoir lieu d’ici deux mois.

Contacté hier, le ministre Sunil Bholah a déclaré qu’il faudrait rechercher des informations auprès de cette institution qu’il qualifie d’autonome.

Sunil Jhugroo et un autre membre évincés

Sunil Jhugroo, celui qui a juré un affidavit contre le ministre Sunil Bholah a été évincé du «caretaker board». Il en est de même pour Satewan Limbajee. Ils ont été remplacés par la syndicaliste Jane Ragoo et Kona Yerunkunundun. Interrogé, Sunil Jhugroo dit qu’il compte tenir une conférence de presse d’ici deux semaines pour commenter son évincement. Concernant la vente des terrains, il estime que le «board» a tort s’il compte aller de l’avant.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires